Libérer la parole des victimes
Stress post-traumatique, santé dégradée, agressivité, dépression, propension à reproduire les comportements violents... Les violences faites aux femmes ont un impact fort sur l'ensemble des jeunes publics. Il est donc impératif de pouvoir apporter à tous les jeunes en France, les informations nécessaires pour développer le respect femmes-hommes et proposer des solutions pour les enfants exposés.
CES PROPOSITIONS ONT INSPIRÉ CES ACTIONS :
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Le service Suis-je seule ? permettra à toute victime de harcèlement ou d’agression en entreprise et à l’université de déclarer confidentiellement son agresseur sur une plateforme sécurisée et d’être mise en contact, le cas échéant, avec les autres victimes du même auteur des faits. Cela leur permettra de se soutenir pour mener une démarche vis-à-vis de leur entreprise ou de leur université. Cette plateforme permettra également de proposer aux victimes la mise en relation avec le 3919 et les associations spécialisées selon les types de violences subies et un signalement anonyme.

Proposition citoyenne initiale : “Il faut des réseaux d’échange entre les victimes pour briser le tabou de la honte et de l’isolement” - Leila

Objectif : rassembler 10 grandes entreprises et 10 Universités

Partenaire porteur de l’action : Fondation des Femmes
Autres partenaires envisagés : Women Safe Institut, Not A Puppet

Etapes suivantes Make.org : Montage du financement à hauteur de 100 000€ initial et 30 000€/an et rassemblement des organisations porteuse de l’initiatives (entreprises et universités) - Lancement Q1 2019
En parler autour de vous, c'est déjà soutenir l'action :
Suivre
Ils soutiennent cette action :
Convaincu(e) de cette action ? Vous pouvez faire + :
Faire un don
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
Sensibiliser les publics jeunes aux violences faites aux femmes
Stress post-traumatique, santé dégradée, agressivité, dépression, propension à reproduire les comportements violents... Les violences faites aux femmes ont un impact fort sur l'ensemble des jeunes publics. Il est donc impératif de pouvoir apporter à tous les jeunes en France, les informations nécessaires pour développer le respect femmes-hommes et proposer des solutions pour les enfants exposés.
CES PROPOSITIONS ONT INSPIRÉ CES ACTIONS :
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Un appel à projets est lancé par le CNC. Les créateurs proposent des scénarios adressés aux enfants de 7 à 12 ans sur le sujet des violences conjugales, du harcèlement et du cyberharcèlement.

Suite au passage en commission des meilleurs projets, ceux retenus sont incubés puis diffusés massivement.

Gulli, Gaumont, France Télévisions s'engagent à commander auprès des producteurs un épisode minimum par saison d'une série avec un héros emblématique qui traitera du sujet des violences faites aux femmes.
En parler autour de vous, c'est déjà soutenir l'action :
Suivre
Ils soutiennent cette action :
Convaincu(e) de cette action ? Vous pouvez faire + :
Visionner en groupe un dessin animé
Proposer un scénario
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
Consultation
Actions

Pourquoi cette consultation ?

Précarité, chômage, inégalités, désamour du politique... La France ne laisse pas assez de place à ses jeunes. Ces fractures fragilisent notre capacité à relever les défis collectifs futurs et nous poussent à imaginer ensemble un moyen d'offrir à chaque jeune une chance de se réaliser.

Aujourd’hui en France, 22% des moins de 25 ans sont sans emploi et cette partie de la population est extrêmement touchée par la précarité, souvent jusqu’à l’absence de solution de logement ou de soins médicaux. L'éducation est le socle de la méritocratie républicaine et pourtant le système scolaire et l’absence de mixité sociale créent de l’exclusion et accentuent les inégalités.
En questionnement vis-à-vis d’une société qui leur laisse peu de place, les jeunes se détournent de plus en plus de la citoyenneté alors même qu’ils constituent l’avenir de notre système démocratique.

La France doit se donner les moyens d'offrir aux jeunes la place de s'épanouir personnellement par la culture, l’art, le sport, l’orientation professionnelle. Il est indispensable d’inventer des solutions pour relancer l’ascenseur social, inclure, renforcer la confiance, orienter, sécuriser, permettre l’autonomie et la réalisation personnelle. L'espoir est grand pour ces nouvelles générations qui investissent massivement les champs de l'entrepreneuriat et du monde associatif pour résoudre les problèmes hérités de leurs aînés et les défis futurs. Offrons leur des solutions et le bon environnement.

C'est pour cela que Make.org a réuni BNP Parisbas, la Région Hauts-de-France, Google, AccorHotels et un large écosystème associatif pour "Donner Une Chance à chaque Jeune" afin de changer la donne en 3 ans.
Qu’est-ce qu’une Grande Cause ?Nous choisissons un sujet d’intérêt général sur lequel la mobilisation massive de la société civile peut s’avérer déterminante. En trois ans, nous nous fixons comme objectif de changer la donne de manière décisive et incontestable grâce à une méthode mêlant consultation et actions.

Une très large consultation populaireToute Grande Cause commence par une consultation d’une ampleur inédite, auprès de 500 000 citoyen.nes, et autour d’une question simple, courte et très engageante.

Des actions de transformation concrètesSur la base des propositions les plus soutenues, nous arrêtons une série d’actions concrètes. Nous engageons ensuite massivement citoyen.nes, salarié.es des entreprises partenaires, médias et associations pour les mettre en oeuvre pendant trois ans.

L’engagement citoyen massif peut avoir une force incroyable lorsqu’il s’allie à la capacité de mobilisation des associations et à la puissance d’agir des grands groupes.

Quelqueschiffres clés

22% de chômage
chez les jeunes actifs
40% des personnes
qui appellent le 115 ont moins de 25 ans
83% des jeunes sans diplôme
ne vont pas au théâtre ou au concert au moins une fois dans l'année
Source

Source : INSEE, Observatoire des inégalités, Le Monde

Quelquesgrandes étapes

  • Étape 1 - 5 avril 2018Lancement de la consultation
    400 000 citoyens votent et proposent leurs idées
  • Étape 2 - 26 mai 2018Ateliers de transformation dans les Labs de VivaTech
    Une centaine d'associations, d'entreprises, de start-ups, de médias et de citoyens visiteurs transforment lors de VivaTechnology les meilleures propositions citoyennnes en actions d'ampleur nationale
  • Étape 3 - 22 & 23 juin 2018Ateliers de transformation
    1000 à 2000 jeunes transforment, lors des Assises de la Jeunesse de la Croix Rouge, les meilleures propositions citoyennes en actions d'ampleur nationale
  • Étape 4 - septembre 2018Annonce du plan d'action de la société civile
Pourquoi cette consultation ?
Précarité, chômage, inégalités, désamour du politique... La France ne laisse pas assez de place à ses jeunes. Ces fractures fragilisent notre capacité à relever les défis collectifs futurs et nous poussent à imaginer ensemble un moyen d'offrir à chaque jeune une chance de se réaliser.  En savoir +
Partagez cette consultation
Une mobilisation d'ampleur
Des milliers de citoyens se sont engagés en participant à la consultation.
NOS PARTENAIRES S'ENGAGENT À NOS CÔTÉS :
Ils ont participé à la consultation et soutiendront les futures actions :
Voir tous les partenaires
Le contexte
Du 5 avril 2018 au 20 juin 2018, des milliers de citoyens ont répondu à la question « Comment donner une chance à chaque jeune ? ». À partir des solutions qu’ils ont approuvées, les entreprises, associations, citoyens et institutions partenaires se réuniront en ateliers pour bâtir des actions concrètes. En savoir +
Chiffres-clés
220 000
participants
1 663
propositions
1,5 million
de votes
Les 16 grandes idées approuvées par les citoyens
À leur arrivée sur la plateforme, les propositions citoyennes sont regroupées en grandes idées exprimant des solutions similaires. Pour classer ces idées, l’algorithme Make.org tient compte des votes « pour » et « contre » et des mentions « coup de », « banalité », « surtout pas ! »  et « réaliste ».
1
Améliorer l’orientation professionnelle
90% D’accord
Coup de 21%
Réaliste 27%
2
Valoriser tous les métiers
83% D’accord
Coup de 15%
Réaliste 24%
3
Faciliter la recherche de stages et d’emplois
81% D’accord
Coup de 16%
Réaliste 28%
4
Encourager les entreprises
82% D’accord
Coup de 16%
Réaliste 25%
5
Développer le partage de compétences
78% D’accord
Coup de 21%
Réaliste 23%
6
Réinventer les matières et les méthodes pédagogiques
84% D’accord
Coup de 29%
Réaliste 20%
7
Renforcer la formation des professeurs
80% D’accord
Coup de 10%
Réaliste 28%
8
Revoir l’apprentissage des langues
85% D’accord
Coup de 30%
Réaliste 26%
9
Favoriser l’égalité des chances
92% D’accord
Coup de 25%
Réaliste 17%
10
Améliorer la situation financière des jeunes
86% D’accord
Coup de 17%
Réaliste 22%
11
Lutter contre le décrochage scolaire
89% D’accord
Coup de 14%
Réaliste 20%
12
Améliorer le bien-être pendant les études
93% D’accord
Coup de 24%
Réaliste 19%
13
Faciliter les démarches administratives
82% D’accord
Coup de 20%
Réaliste 25%
14
Permettre l’accès aux loisirs
83% D’accord
Coup de 14%
Réaliste 21%
15
Renforcer l’enseignement civique
86% D’accord
Coup de 29%
Réaliste 23%
16
Encourager l’engagement des jeunes
88% D’accord
Coup de 19%
Réaliste 29%
La cartographie du débat
Les thèmes abordés
Plus de 50% des propositions concernent la mise sous tensions par rapport à la vie professionnelle (formation, orientation, emploi des jeunes). En second lieu, les citoyens se préoccupent de la place des jeunes au sein de la société : bien-être, civisme & citoyenneté, égalité des chances. À noter que l’égalité des chances n’est mentionnée spécifiquement que dans 4% des propositions.
Les solutions proposées
Les solutions qui touchent au système éducatif sont prépondérantes  (cursus, formation & accompagnement) dont 15% sont attribués aux entreprises et associations.
Qui agit et comment ?
Les participants font confiance à l’action publique  pour impulser les changements de demain (éducation). Un rôle important est donné à l’entreprise (13%), perçue comme un acteur indispensable pour améliorer l’orientation et l’emploi des jeunes (vs. 10% sur la consultation Mieux Vivre Ensemble).
Cartographie du débat
Une forte proportion de propositions qui suscitent un large consensus positif. Un débat autour de sujets d’actualité ou de société. Un pourcentage très faible de propositions fortement rejetées. Ces résultats sont similaires à ceux des consultations Mieux Vivre Ensemble et Violences Faites aux Femmes.
Ça chauffe ! Les propositions les plus débattues
Henri
Il faut pouvoir donner un revenu universel à chaque jeune afin qu'il puisse s'épanouir dans ses passions
44% coups de coeur 37% surtout pas
Cédric
Il faut arrêter la sélection des étudiants sur concours dans les écoles de santé et appliquer une sélection sur dossier à la place
53% coups de coeur 25% surtout pas
Surtout pas ! Les propositions les plus repoussées
Quentin
Il faut autoriser les smartphones ou autres technologies aux moins 11 ans
64% contre dont 49% surtout pas
Mam
Il faut baisser l'âge pour passer le permis à 15/17 ans
67% contre dont 45% surtout pas
Qui a participé à cette consultation ?
Toutes les régions mobilisées
Un équilibre hommes / femmes
Toutes les régions mobilisées 1/2
Toutes les régions mobilisées 2/2
Un équilibre hommes / femmes
Télécharger le rapport complet
Partagez cette Grande Cause
Une mobilisation d'ampleur
Des milliers de citoyens se sont engagés en participant à la consultation.
NOS PARTENAIRES S'ENGAGENT À NOS CÔTÉS :
Ils ont participé à la consultation et soutiendront les futures actions :
Voir tous les partenaires
Les propositions les plus soutenues dans le cadre de la consultation seront transformées en actions concrètes par Make.org et ses partenaires.

Vous pourrez les découvrir ici prochainement.