Libérer la parole des victimes
Stress post-traumatique, santé dégradée, agressivité, dépression, propension à reproduire les comportements violents... Les violences faites aux femmes ont un impact fort sur l'ensemble des jeunes publics. Il est donc impératif de pouvoir apporter à tous les jeunes en France, les informations nécessaires pour développer le respect femmes-hommes et proposer des solutions pour les enfants exposés.
CES PROPOSITIONS ONT INSPIRÉ CES ACTIONS :
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Le service Suis-je seule ? permettra à toute victime de harcèlement ou d’agression en entreprise et à l’université de déclarer confidentiellement son agresseur sur une plateforme sécurisée et d’être mise en contact, le cas échéant, avec les autres victimes du même auteur des faits. Cela leur permettra de se soutenir pour mener une démarche vis-à-vis de leur entreprise ou de leur université. Cette plateforme permettra également de proposer aux victimes la mise en relation avec le 3919 et les associations spécialisées selon les types de violences subies et un signalement anonyme.

Proposition citoyenne initiale : “Il faut des réseaux d’échange entre les victimes pour briser le tabou de la honte et de l’isolement” - Leila

Objectif : rassembler 10 grandes entreprises et 10 Universités

Partenaire porteur de l’action : Fondation des Femmes
Autres partenaires envisagés : Women Safe Institut, Not A Puppet

Etapes suivantes Make.org : Montage du financement à hauteur de 100 000€ initial et 30 000€/an et rassemblement des organisations porteuse de l’initiatives (entreprises et universités) - Lancement Q1 2019
En parler autour de vous, c'est déjà soutenir l'action :
Suivre
Ils soutiennent cette action :
Convaincu(e) de cette action ? Vous pouvez faire + :
Faire un don
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
Sensibiliser les publics jeunes aux violences faites aux femmes
Stress post-traumatique, santé dégradée, agressivité, dépression, propension à reproduire les comportements violents... Les violences faites aux femmes ont un impact fort sur l'ensemble des jeunes publics. Il est donc impératif de pouvoir apporter à tous les jeunes en France, les informations nécessaires pour développer le respect femmes-hommes et proposer des solutions pour les enfants exposés.
CES PROPOSITIONS ONT INSPIRÉ CES ACTIONS :
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Un appel à projets est lancé par le CNC. Les créateurs proposent des scénarios adressés aux enfants de 7 à 12 ans sur le sujet des violences conjugales, du harcèlement et du cyberharcèlement.

Suite au passage en commission des meilleurs projets, ceux retenus sont incubés puis diffusés massivement.

Gulli, Gaumont, France Télévisions s'engagent à commander auprès des producteurs un épisode minimum par saison d'une série avec un héros emblématique qui traitera du sujet des violences faites aux femmes.
En parler autour de vous, c'est déjà soutenir l'action :
Suivre
Ils soutiennent cette action :
Convaincu(e) de cette action ? Vous pouvez faire + :
Visionner en groupe un dessin animé
Proposer un scénario
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
Consultation
Actions

Pourquoi cette consultation ?

Les nouveaux modes de vie tendent à créer une fragmentation de la société en une multitude de groupes qui n'interagissent plus ensemble tandis que la solitude et l’isolement des citoyens sont des problématiques grandissantes. Ces évolutions mettent en péril notre capacité à “faire société” et nous poussent à imaginer ensemble de nouvelles manières de recréer du lien social.

Alors que l'engagement citoyen est majoritairement plébiscité par les Françai(se)s et que les outils de communication se diffusent, on constate pourtant des entre-soi voulus ou subis dans notre société qui maintiennent les citoyens dans des groupes étanches. Urbains, ruraux, citadins, banlieusards, athés, croyants, jeunes, personnes âgées, classes aisées, ménages modestes, femmes, hommes, personnes handicapées, employés, chômeurs, voisins de pallier peinent à interagir.
Les outils numériques et la mobilité des individus n’ont pas réussi à endiguer l’expansion de la solitude et de l’isolement. Cette absence de lien entame fortement la confiance des Françai(se)s : en 2014, 52% d’entre eux estimaient que l’on n’est jamais assez méfiant envers les autres. Ces multiples fractures remettent en cause l’idée même d’un socle commun, d’un modèle social et citoyen capable de donner corps à notre société.

Il est donc devenu essentiel pour l’avenir d’inventer des solutions à la mesure de l’enjeu, des passerelles entre les générations, les territoires et les groupes, de la solidarité, des moments et des lieux où trouver de l’entraide,  des outils collaboratifs, un regard positif pour reconstruire ensemble notre cohésion sociale.

C'est pour cela que Make.org a réuni BlablaCar, Orange, AccorHotels, la Mairie de Paris et un large écosystème associatif pour répondre à ce défi en lançant sa seconde Grande Cause autour du Mieux Vivre Ensemble.
Qu’est-ce qu’une Grande Cause ?Nous choisissons un sujet d’intérêt général sur lequel la mobilisation massive de la société civile peut s’avérer déterminante. En trois ans, nous nous fixons comme objectif de changer la donne de manière décisive et incontestable grâce à une méthode mêlant consultation et actions.

Une très large consultation populaireToute Grande Cause commence par une consultation d’une ampleur inédite, auprès de 500 000 citoyen.nes, et autour d’une question simple, courte et très engageante.

Des actions de transformation concrètesSur la base des propositions les plus soutenues, nous arrêtons une série d’actions concrètes. Nous engageons ensuite massivement citoyen.nes, salarié.es des entreprises partenaires, médias et associations pour les mettre en oeuvre pendant trois ans.

L’engagement citoyen massif peut avoir une force incroyable lorsqu’il s’allie à la capacité de mobilisation des associations et à la puissance d’agir des grands groupes.

Quelqueschiffres clés

1 Français sur 5 se sent seul
Source
75% Français estiment que la cohésion de la société est fragile
Source
+ de 5 millions de Français sont en situation d'isolement
Source

Quelquesgrandes étapes

  • 13 MARS - 20 MAI 2018Lancement de la consultation
    Les citoyens proposent et votent sur les solutions répondant à cet enjeu : comment mieux vivre ensemble ?
  • 29 MAI 2018Annonce des résultats
    Présentation des meilleures propositions, des propositions les plus rejetées et débattues
  • Juin 2018Ateliers de transformation
    Transformation par les acteurs de la coalition (entreprises, association, citoyens...) des meilleures solutions en projets d'action concrètes
  • JUIN 2018 À DÉBUT 2021Mise en oeuvre de ces projets d'actions
  • 2021Annonce des résultats
    Chiffrant l'impact de ces actions sur le Mieux Vivre Ensemble
Pourquoi cette consultation ?
Les nouveaux modes de vie tendent à créer une fragmentation de la société en une multitude de groupes qui n'interagissent plus ensemble tandis que la solitude et l’isolement des citoyens sont des problématiques grandissantes. Ces évolutions mettent en péril notre capacité à « faire société » et nous poussent à imaginer ensemble de nouvelles manières de recréer du lien social. En savoir +
Partagez cette consultation
Une mobilisation d'ampleur
Des milliers de citoyens se sont engagés en participant à la consultation.
NOS PARTENAIRES S'ENGAGENT À NOS CÔTÉS :
Ils ont participé à la consultation et soutiendront les futures actions :
Voir tous les partenaires
Le contexte
Du 13 mars 2018 au 31 juillet 2018, des milliers de citoyens ont répondu à la question « Comment mieux vivre ensemble ? ». À partir des solutions qu’ils ont approuvées, les entreprises, associations, citoyens et institutions partenaires se réuniront en ateliers pour bâtir des actions concrètes. En savoir +
Chiffres-clés
27 000
participants
2 600
propositions
250 000
votes
Les 16 grandes idées approuvées par les citoyens
À leur arrivée sur la plateforme, les propositions citoyennes sont regroupées en grandes idées exprimant des solutions similaires. Pour classer ces idées, l’algorithme Make.org tient compte des votes « pour » et « contre » et des mentions « coup de », « banalité », « surtout pas ! »  et « réaliste ».
1
Encourager la solidarité entre générations et avec les personnes isolées
89% D’accord
Coup de 15%
Réaliste 28%
2
Réinventer les lieux de vie (personnes âgées, lieux intergénérationnels)
76% D’accord
Coup de 22%
Réaliste 27%
3
Encourager le partage de compétences
82% D’accord
Coup de 17%
Réaliste 24%
4
Faciliter à tous l’accès aux services publics et services de première nécessité
82% D’accord
Coup de 16%
Réaliste 27%
5
Renforcer l’inclusion des personnes handicapées
87% D’accord
Coup de 14%
Réaliste 25%
6
Multiplier la rencontre entre citoyens
89% D’accord
Coup de 12%
Réaliste 25%
7
Renforcer l’éducation civique
89% D’accord
Coup de 21%
Réaliste 22%
8
Diffuser les gestes de secourisme
85% D’accord
Coup de 17%
Réaliste 27%
9
Encourager l’engagement bénévole
84% D’accord
Coup de 15%
Réaliste 24%
10
Développer le partage de biens et de services
80% D’accord
Coup de 18%
Réaliste 25%
11
Adopter une consommation responsable
80% D’accord
Coup de 20%
Réaliste 29%
12
Privilégier les modes de transports qui favorisent l’échange
85% D’accord
Coup de 15%
Réaliste 25%
13
Recréer des commerces de proximité
81% D’accord
Coup de 17%
Réaliste 25%
14
Attirer l’emploi en zone rurale
87% D’accord
Coup de 15%
Réaliste 24%
15
Favoriser les peines qui réintègrent
83% D’accord
Coup de 16%
Réaliste 28%
16
Sensibiliser à l’usage des médias et développer des médias responsables
84% D’accord
Coup de 20%
Réaliste 24%
La cartographie du débat
Prévenir et guérir pour changer la donne
Une conscience des problèmes hérités des générations passées (isolement, fragmentation) et une volonté d’y apporter des solutions curatives même si une courte préférence est portée sur la prévention (51%)
Quelles cibles du changement ?
Le levier de transformation du vivre ensemble est nettement identifié au niveau de la responsabilité individuelle. Bien plus que les pouvoirs publics ou les acteurs privés, c'est pour les citoyens eux-mêmes que le changement doit s'appliquer.
Des enjeux divers
Les enjeux du vivre ensemble identifiés par la consultation se répartissent dans autant de dynamiques différentes qui sont directement liées à la notion de cohésion sociale (en tête, les enjeux de civisme et de solidarité). 
Quels acteurs pour porter le changement ?
Qui doit porter en priorité les actions du vivre ensemble ? A ce titre, les propositions recueillies pointent majoritairement la rôle de l'action publique en général (qui demeure la première instance de création du lien social) sans pour autant minorer le rôle des actions individuelles (30%). 
Quelles formes de solution ?
La nature des solutions proposées par les citoyens est particulièrement diverse et reflète la pluralité des leviers d'actions pouvant être mobilisés afin de favoriser le vivre ensemble. De nouveau, l'action individuuelle est plébiscitée, juste avant le partage. 
Les propositions les plus controversées
Zoé
Il faut établir un Revenu de Base pour que chacun ait sa place, développe ses talents et participe à la vie sociale, sans angoisse de survie
47% coups de coeur 30% surtout pas
Patrick
Il faut rendre les élections obligatoires
43% coups de coeur 29% surtout pas
Les propositions les plus repoussées
Redouane
Il faut proposer aux écoles et aux crèches un menu dédié au différentes coutumes alimentaires, cacher, halal, végétarien, sans gluten aussi
46% contre dont 46% surtout pas
Rémi
Il faut mieux répartir les jours fériés entre les religions pour le partage et la compréhension mutuelle. Et de la convivialité entre tous
46% contre dont 43% surtout pas
Qui a participé à cette consultation ?
Toutes les régions mobilisées
Un équilibre hommes / femmes
Toutes les régions mobilisées 1/2
Toutes les régions mobilisées 2/2
Un équilibre hommes / femmes
Télécharger le rapport complet
Partagez cette Grande Cause
Une mobilisation d'ampleur
Des milliers de citoyens se sont engagés en participant à la consultation.
NOS PARTENAIRES S'ENGAGENT À NOS CÔTÉS :
Ils ont participé à la consultation et soutiendront les futures actions :
Voir tous les partenaires
Les propositions les plus soutenues dans le cadre de la consultation seront transformées en actions concrètes par Make.org et ses partenaires.

Vous pourrez les découvrir ici prochainement.