Libérer la parole des victimes
Stress post-traumatique, santé dégradée, agressivité, dépression, propension à reproduire les comportements violents... Les violences faites aux femmes ont un impact fort sur l'ensemble des jeunes publics. Il est donc impératif de pouvoir apporter à tous les jeunes en France, les informations nécessaires pour développer le respect femmes-hommes et proposer des solutions pour les enfants exposés.
CES PROPOSITIONS ONT INSPIRÉ CES ACTIONS :
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Le service Suis-je seule ? permettra à toute victime de harcèlement ou d’agression en entreprise et à l’université de déclarer confidentiellement son agresseur sur une plateforme sécurisée et d’être mise en contact, le cas échéant, avec les autres victimes du même auteur des faits. Cela leur permettra de se soutenir pour mener une démarche vis-à-vis de leur entreprise ou de leur université. Cette plateforme permettra également de proposer aux victimes la mise en relation avec le 3919 et les associations spécialisées selon les types de violences subies et un signalement anonyme.

Proposition citoyenne initiale : “Il faut des réseaux d’échange entre les victimes pour briser le tabou de la honte et de l’isolement” - Leila

Objectif : rassembler 10 grandes entreprises et 10 Universités

Partenaire porteur de l’action : Fondation des Femmes
Autres partenaires envisagés : Women Safe Institut, Not A Puppet

Etapes suivantes Make.org : Montage du financement à hauteur de 100 000€ initial et 30 000€/an et rassemblement des organisations porteuse de l’initiatives (entreprises et universités) - Lancement Q1 2019
En parler autour de vous, c'est déjà soutenir l'action :
Suivre
Ils soutiennent cette action :
Convaincu(e) de cette action ? Vous pouvez faire + :
Faire un don
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
Sensibiliser les publics jeunes aux violences faites aux femmes
Stress post-traumatique, santé dégradée, agressivité, dépression, propension à reproduire les comportements violents... Les violences faites aux femmes ont un impact fort sur l'ensemble des jeunes publics. Il est donc impératif de pouvoir apporter à tous les jeunes en France, les informations nécessaires pour développer le respect femmes-hommes et proposer des solutions pour les enfants exposés.
CES PROPOSITIONS ONT INSPIRÉ CES ACTIONS :
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Suivre
Sylvie, 36 ans · 9 mai
Il faut développer une application pour que les femmes puissent signaler leur agression en déclenchant une alarme sur des téléphones voisins
Ni Putes Ni Soumises a voté sur cette proposition
Un appel à projets est lancé par le CNC. Les créateurs proposent des scénarios adressés aux enfants de 7 à 12 ans sur le sujet des violences conjugales, du harcèlement et du cyberharcèlement.

Suite au passage en commission des meilleurs projets, ceux retenus sont incubés puis diffusés massivement.

Gulli, Gaumont, France Télévisions s'engagent à commander auprès des producteurs un épisode minimum par saison d'une série avec un héros emblématique qui traitera du sujet des violences faites aux femmes.
En parler autour de vous, c'est déjà soutenir l'action :
Suivre
Ils soutiennent cette action :
Convaincu(e) de cette action ? Vous pouvez faire + :
Visionner en groupe un dessin animé
Proposer un scénario
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
CNC et YouTube ont publié une actualité commune · 23 oct. 2018
Lancement du concours de scénarios « Stop au cyberharcèlement », avec France Télévisions, Gulli, Gaumont, Reca, Chiennes de garde, Fondation Kering, About premium content, Disney, Dominique Poussier
Consultation

Cette consultation a été initiée par

Pourquoi cette consultation ?

L’impact des médias est considérable, et le traitement de l’actualité détermine notre vision du monde, nos façons de penser et d’agir.
On reproche souvent aux médias d’accorder trop de place aux mauvaises nouvelles. Pourtant, ils peuvent aussi être force de changements positifs, en nous donnant de bonnes idées, en nous faisant découvrir des initiatives constructives, en nous donnant envie de nous engager.
Du 8 juillet au 20 septembre, Reporters d’Espoirs et Make.org, lancent, en partenariat avec France Info, La Croix, La Voix du Nord, L’Obs et L'Express, une grande consultation autour de la question “Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?”.

Dans cette période de questionnement démocratique, les citoyens doivent pouvoir se reconnaître dans l'information qu’ils reçoivent. Leur donner la parole pour faire entendre leurs attentes, c'est d’abord prendre acte d’une certaine défiance envers les médias, parfois justifiée, souvent faite d’amalgames et de caricatures.

Envisager la façon dont la presse écrite, la radio, la télévision et les sites d’information peuvent mieux nous aider dans notre vie quotidienne, nous inspirer et nous donner envie d’agir, contribuer à relever les défis écologiques, à recréer du lien social et de l’espoir, c’est aussi renforcer la confiance entre les citoyens et les médias. Et c’est dans cet esprit constructif que nous invitons l’ensemble des Françaises et des Français à participer à cette grande consultation.

Quelqueschiffres clÉs

67%des Français déclarent suivre l’actualité avec un grand intérêt
(Source : Baromètre 2019 sur la confiance des Français dans les médias, Kantar/La Croix)
24%des Français font confiance aux médias depuis le mouvement des Gilets Jaunes
(Source : Reuters Institute Digital News Report 2019)
34%des Français n’ont confiance ni en eux-mêmes ni en l’État, les entreprises ou les associations pour améliorer la situation du pays
(Source : La France des solutions, IFOP-Dimanche Ouest France)

Quelquesgrandes Etapes

  • 28 maiLancement de la consultation citoyenne
    "Comment la société peut-elle garantir une vraie place aux personnes handicapées ?
  • septembre 2019Présentation des résultats de la consultation
  • novembre 2019Ateliers de transformation : associations, entreprises et citoyens transforment les meilleures propositions citoyennes en actions concrètes
Pourquoi cette consultation ?
L’impact des médias est considérable, et le traitement de l’actualité détermine notre vision du monde, nos façons de penser et d’agir.
On reproche souvent aux médias d’accorder trop de place aux mauvaises nouvelles. Pourtant, ils peuvent aussi être force de changements positifs, en nous donnant de bonnes idées, en nous faisant découvrir des initiatives constructives, en nous donnant envie de nous engager.
En savoir +
La méthodologie
La méthodologie repose sur une modération fine des propositions recueillies. Elles sont d’abord soumises à validation au regard de leur conformité à la Charte Make.org, puis classées selon un balisage thématique. Les algorithmes développés par les équipes de Make.org garantissent ensuite à chacune des propositions validées un niveau égal d’exposition, et organisent une compétition entre elles. Grâce à ce roulement permanent, Make.org identifie les propositions faisant le plus consensus auprès des citoyens avant de les analyser et de les regrouper en grandes idées.
Partagez cette consultation
Édito
Un nécessaire pas de côté
par Jean-Marie Charon, sociologue, spécialiste des médias et de l’information
Une centaine de milliers de personnes prennent le temps de réfléchir et s’exprimer à propos de l’information et des médias à l’invitation de Reporters d’Espoirs et de Make org. C’est peu dire que les messages qui sont délivrés sont riches. Il s’agit d’abord d’un pas de côté, voire d’un contrepied vis à vis de l’information de flux, de l’instantanéité, sources d’infobésité et d’infox. Ce pas de côté combine deux notions totalement complémentaires : le « slow » - la lenteur, l’approfondissement, la hiérarchisation, etc. -,  avec les « solutions » –, forme d’accompagnement des personnes dans une période où plus que jamais les médias sont ressource du quotidien.
Chiffres-clés
104 000
participants
1 605
propositions
270 000
votes
Le TOP 9 des idées plébiscitées, regroupées en 3 Axes
À leur arrivée sur la plateforme, les meilleures propositions des citoyens sont regroupées en grandes idées qui structurent la consultation. Pour classer ces idées, l’algorithme Make.org tient compte des votes « pour » et « contre » ainsi que des mentions « coup de », « réaliste », « banalité » et « surtout pas ! ».
Axe 1 : Choix des sujets et traitement de l’information
Privilégier un traitement moins rapide et plus approfondi de l’information 
90% D’accord
Coup de 17% / Réaliste 30%
Proposer plus d'expertise et de pédagogie
87% D’accord
Coup de 21% / Réaliste 33%
Lutter plus efficacement contre les fake news
83% D’accord
Coup de 22% / Réaliste 27%
Moins d’éditorialisation
91% D’accord
Coup de 17% / Réaliste 32%
Favoriser le journalisme d'investigation
87% D’accord
Coup de 20% / Réaliste 27%
Valoriser davantage les sujets positifs et le journalisme de solutions
81% D’accord
Coup de 24% / Réaliste 31%
Axe 2 : Indépendance des médias
Renforcer l'indépendance financière des médias
86% D’accord
Coup de 22% / Réaliste 29%
Préserver l'indépendance des médias vis-à-vis des pouvoirs politiques
88% D’accord
Coup de 1% / Réaliste %
Axe 3 : Le rôle du citoyen
Apprendre aux citoyens à mieux s'informer
86% D’accord
Coup de 1% / Réaliste %
La cartographie du débat
Thèmes plébiscités
L'évolution des pratiques journalistiques, qui passe par le Choix des sujets et le traitement de l'information, est le premier enjeu jugé prioritaire par les citoyens, devant la lutte contre les Fake News. Les participants à la consultation prônent également une Éducation aux médias dès le plus jeune âge. En revanche, les questions d'Éthique et de déontologie, plus controversées, ont suscité une adhésion moindre.
Les propositions les plus débattues
Thé-fun
Il faut qu'ils restent indépendants et pour ça : arrêter de les subventionner avec l'argent public, ce qui les met à la botte du pouvoir
46% D'accord 33% Pas d'accord
Didier
Il faut pour s’exprimer sur Internet, donner sa vraie identité afin d’éliminer tous les flots de propos injurieux et harcèlements anonymes
61% D'accord 22% Pas d'accord
Patrick
Il faut créer un organisme (média, association, entreprise publique) rassemblant des "sachants" de diverses origines pour qualifier l'info
45% D'accord 25% Pas d'accord
Mathieu
Il faut donner ses sources lorsqu'un journaliste publie un article sur les réseaux
63% D'accord 25% Pas d'accord
Télécharger le rapport complet