Comment améliorer l’hôpital de demain et sa place dans le système de santé ?

Cette consultation est terminée

Vous avez été près de 69 000 citoyens à vous exprimer sur le renouveau nécessaire de notre système hospitalier et de santé. Merci de votre participation !

La phase de consultation est maintenant terminée.  Les résultats de cette consultation vont alimenter le Ségur de la santé ainsi qu’un avis du CESE remis au gouvernement.

Cette consultation est terminée

Vous avez été près de 69 000 citoyens à vous exprimer sur le renouveau nécessaire de notre système hospitalier et de santé. Merci de votre participation !

La phase de consultation est maintenant terminée.  Les résultats de cette consultation vont alimenter le Ségur de la santé ainsi qu’un avis du CESE remis au gouvernement.

Pourquoi cette consultation ?

Le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) souhaite donner la parole à tous les citoyens pour trouver ensemble des solutions au renouveau nécessaire de notre système hospitalier et de santé.

La pandémie du Covid 19 n'a fait qu'exacerber une crise ancienne de l'hôpital, qui s’aggrave : manque de moyens humains et financiers des structures médicales publiques, faiblesse des salaires, suractivité des services en lien avec une réduction du nombre de lits et places disponibles, dégradation des conditions d’accueil des patients et de travail des soignants, financement et gouvernance inadaptés. Une crise qui n’est pas dissociable des autres tensions qui s’exercent sur le système français de soin : désertification médicale, inégalités territoriales et sociales fortes, réponse inadaptée au vieillissement de la population, à l’accroissement des maladies chroniques et à la dépendance, politique de prévention à fonder…

De nombreuses pétitions, réunissant au total plusieurs centaines de milliers de signatures dénoncent les déterminants de cette crise. Elles appellent à « défendre » ou « sauver » l’hôpital public ainsi que notre système de santé et de soins. Si elles émanent principalement des professionnels de santé, elles expriment aussi l’inquiétude de la population.

Dans ce contexte, le CESE s’est engagé à adresser au gouvernement un avis qui dressera un état des lieux partagé de la situation de l’hôpital et des besoins de soin et de santé ; et formulera des préconisations sur son organisation, son financement et sa place dans le système de santé français. Cet avis s’inscrit dans une démarche au long cours du CESE qui a formulé des préconisations dans ses précédents avis sur les déserts médicaux, les EHPAD, les maladies chroniques et adopté, le 21 mars dernier, une résolution sur “L’hôpital au service du droit à la santé pour toutes et tous”.

Pour élaborer cet avis, le CESE prendra en compte le point de vue de l’ensemble des parties prenantes (professionnels, patients, structures, professions…), avec un objectif : nous engager toutes et tous dans le nécessaire processus de transformation de l’hôpital. Cette consultation citoyenne numérique permettra au CESE d’intégrer et de valoriser dans son avis vos attentes, vos priorités, vos propositions.

grandes étapes
14 mai - 24 juin

Consultation citoyenne

Début juillet

Événement public au CESE : “La Parole aux Soignants”

Octobre

Examen du projet d’avis à destination du gouvernement

Quelqueschiffres clés

8,6 milliards

d’euros d’économie demandés aux établissements de santé depuis 2005 (source : FHF)

+16%

c’est la hausse de l'activité des hôpitaux entre 2005 et 2016, pour une hausse de 2% des effectifs
(source: Académie médecine)

5,4 millions

de personnes (= 8 % de la population) vivent dans des zones où l’accès à un médecin généraliste est potentiellement limité (source : DREES, 2017)

Participer à la consultation

Quelqueschiffres clés

8,6 milliards

d’euros d’économie demandés aux établissements de santé depuis 2005 (source : FHF)

+16%

c’est la hausse de l'activité des hôpitaux entre 2005 et 2016, pour une hausse de 2% des effectifs
(source: Académie médecine)

5,4 millions

de personnes (= 8 % de la population) vivent dans des zones où l’accès à un médecin généraliste est potentiellement limité (source : DREES, 2017)

Participer à la consultation
Comment Accélérer L’INTÉRÊT général :

L’approche de Make.org par le consensus

Nous avons la conviction que les changements au sein de la société ne peuvent se construire que sur des consensus communs. La démarche de Make.org, dans chacune de nos activités, consiste donc à chercher la part d’adhésion commune sur laquelle l’engagement collectif peut se bâtir. Face à la fragmentation de notre société, c’est en engageant les citoyens autour de ces consensus que nous pourrons réconcilier le corps social, et retrouver notre capacité à traiter nos dissensus.
En savoir + sur Make.org