Qu’aimeriez-vous changer pour réenchanter les Champs-Elysées ?

Cette consultation est terminée

Vous avez été près de 100 000 Franciliens et Parisiens à vous exprimer sur le réenchantement des Champs Elysées pour en faire un modèle de ville durable, désirable, inclusive. Merci de votre participation !

La phase de consultation est maintenant terminée.

Accédez aux résultats de la consultation

Cette consultation est terminée

Vous avez été près de 100 000 Franciliens et Parisiens à vous exprimer sur le réenchantement des Champs Elysées pour en faire un modèle de ville durable, désirable, inclusive. Merci de votre participation !

La phase de consultation est maintenant terminée.

Accédez aux résultats de la consultation

Pourquoi cette consultation ?

Les Champs-Élysées sont l’avenue la plus connue au monde et pourtant ils sont de moins en moins fréquentés par les Parisiens. Sur les 100 000 piétons qui l’arpentent quotidiennement, à peine 5 % sont des Parisiens en promenade ; les 15 hectares de jardins sont relativement 40 fois moins fréquentés que le parc Monceau, distant d’un kilomètre seulement. Beaucoup de Parisiens n’aiment pas - ou n’aiment plus - les Champs-Élysées. 39 % d’entre eux déclarent en avoir une « mauvaise image », dont les principales caractéristiques sont selon eux d’être « touristiques », « bruyants », « artificiels », « stressants » (Étude IFOP 2019).

En réalité le désamour des parisiens n’a rien d’irréversible, il exprime surtout le désir pour une nouvelle urbanité, dans un contexte de crise environnementale, d’accélération démographique et de creusement des inégalités. Les Champs-Élysées, après avoir longtemps été synonymes de progrès, sont devenus le symbole des désordres des métropoles contemporaines, caractérisés par le trafic automobile et ses nuisance, l’artificialisation excessive des sols et les ilots de chaleur, le sur-tourisme et la perte d’identité locale.

C’est pourquoi nous voulons, avec l’aide des citoyens, « réenchanter les Champs-Élysées » pour en faire le modèle d’une ville durable, désirable, inclusive. Durable, c’est diviser par 2 le bilan carbone d’ici 2030 et la restauration d’écosystèmes naturels. Désirable, c’est réduire les nuisances urbaines et réenchanter la promenade. Inclusive, c’est accueillir un public large et mixte, jeunes, familles, parisiens et franciliens de toutes conditions.

C’est dans ce cadre que le Comité Champs-Élysées, qui rassemble tous les acteurs culturels et économiques de l’avenue, a demandé à Philippe Chiambaretta et son agence PCA-STREAM de réfléchir à un réaménagement urbain de grande ampleur. Cette réflexion transdisciplinaire a mobilisé une cinquantaine d’experts et personnalités : artistes, scientifiques, paysagistes, ingénieurs, historiens, designers, entrepreneurs, chefs étoilés… Ensemble, ils proposent une série de propositions concrètes : jardins, sports, loisirs, offres de restauration, nouvelles mobilités, programmation culturelle, infrastructures etc. Cette vision est exposée au Pavillon de l’Arsenal, Centre d’urbanisme et d’architecture de Paris (entrée libre du 14 février au 10 mai, 21 Boulevard Morland, Paris 4). 

Ce travail, nous l’offrons aux parisiens. Nous avons la conviction que la concrétisation de cette vision ne peut se construire que sur des consensus communs, c’est pourquoi nous avons besoin de vos propositions. Construisons ensemble votre ville de demain !

grandes étapes
13 février

Lancement de la consultation citoyenne

14 février

Ouverture au public de l’exposition au Pavillon de l’Arsenal

4 JUIN

Clôture de la consultation

DÉBUT JUILLET

Publication des résultats de la consultation

Quelqueschiffres clés

64 000

Véhicules par jour sur l'avenue

130 jours/an

Plus pollués que le périphérique

75 décibels

C'est le niveau moyen de bruit

Participer à la consultation

Quelqueschiffres clés

64 000

Véhicules par jour sur l'avenue

130 jours/an

Plus pollués que le périphérique

75 décibels

C'est le niveau moyen de bruit

Participer à la consultation
Comment Accélérer L’INTÉRÊT général :

L’approche de Make.org par le consensus

Nous avons la conviction que les changements au sein de la société ne peuvent se construire que sur des consensus communs. La démarche de Make.org, dans chacune de nos activités, consiste donc à chercher la part d’adhésion commune sur laquelle l’engagement collectif peut se bâtir. Face à la fragmentation de notre société, c’est en engageant les citoyens autour de ces consensus que nous pourrons réconcilier le corps social, et retrouver notre capacité à traiter nos dissensus.
En savoir + sur Make.org