Actions

Endométri - Ose le dire !

Publié le
1/3/2018
, mis à jour le
27/3/2018
L’endométriose touche 1 femme sur 10 en France, dans l’indifférence quasi générale. Aidez-nous à instaurer la suspicion d'endométriose, seule manière de détecter la maladie systématiquement.

Endométri - Ose le dire !, le projet citoyen de sensibilisation à l'endométriose 

1° Télécharge le flyer d'information

2° Imprime quelques exemplaires chez toi, au bureau, à l'école...

3° Dépose les dans la salle d'attente de ton médecin ou gynécologue pour qu'un maximum de femmes soient mieux informées

4° Retrouve nous sur notre page Facebook dédiée et partage tes exploits en photos !

Nous avons besoin de chacune et chacun d'entre vous !

Tout est parti sur Make.org de la proposition déposée par Marie-Rose : 

“Il faut instaurer la suspicion d'endométriose, et non de douillette, en cas de règles douloureuses, comme en Grande-Bretagne”. 

Cette proposition a rencontré un incroyable succès sur notre plateforme. Nous avons contacté Marie-Rose pour passer à l’action !

 

L’endométriose est une maladie féminine qui touche 1 femme sur 10. Envahissante, handicapante, elle est à la fois mal connue, et mal ou peu diagnostiquée.

Il faut attendre en moyenne 7 ans en France pour que le diagnostic médical de détecter l'endométriose. Pendant ces 7 ans et parfois beaucoup plus, des millions de femmes vivent très durement les conséquences sur leur santé de cette maladie.

Leur santé mais aussi leur intégrité morale, leur sexualité, leur volonté d’avoir des enfants se trouvent fortement impactées par cette maladie sur laquelle il leur est le plus bien souvent difficile ou gênant de communiquer.

Aujourd’hui, la recherche scientifique est à l’arrêt sur la question et le travail de quelques médecins avant-gardistes cachent mal les conséquences très négatives d’une vraie indifférence face au sujet et d’un sexisme médical largement répandu.