Partagez
cet article
Consultations d'engagement

Pour une mode plus responsable : lancement d’une consultation nationale

Consultations d'engagement

Pour une mode plus responsable : lancement d’une consultation nationale

Partagez cet article
Du 3 septembre au 25 octobre 2020, sur Make.org, un collectif d’acteurs de la mode invite citoyens et professionnels à proposer leurs idées pour améliorer l’impact social et environnemental du secteur.

“Comment agir ensemble pour une mode plus responsable ?” C’est la question posée par la consultation citoyenne nationale lancée le 3 septembre sur Make.org, à l’initiative de Paris Good Fashion, avec un collectif d’acteurs engagés porté par les Galeries Lafayette, Paris Modes Insider, le groupe Etam, Vestiaire Collective, le groupe Eram, Petit Bateau, La Redoute, Who’s Next, et soutenu notamment par la Mairie de Paris.

“Paris est la capitale de la mode, avec une forte tradition d’excellence et de grandes maisons. Travaillons pour que l’excellence de la création soit mise au service d’une excellence de la transition”, déclare Florentin Letissier, adjoint à la maire de Paris en charge de l’économie sociale et solidaire, de l’économie circulaire et de la contribution à la stratégie zéro déchet, en ouverture de l’événement de lancement de la consultation, organisé aux Galeries Lafayette. “Ce travail, ajoute-t-il, nous le faisons pour les citoyens, donc nous devons le faire avec eux".

“Les marques bougent depuis longtemps sur des questions comme les nouveaux matériaux et l’éco-conception, souligne Sylvie Bénard, présidente de Paris Good Fashion. Mais il est indispensable de parler aussi au client, de savoir ce qu’il attend et qu’il sache distinguer la vraie information du greenwashing.”

“Beaucoup d’industries sont confrontées à des changements de paradigmes colossaux, et généralement elles réagissent par le déni ou des gesticulations de communication, observe à son tour Axel Dauchez, le président de Make.org. Ce n’est pas le chemin qu’a suivi l’industrie de la mode. Il ne s’agit pas simplement de s’adapter, mais réellement de se transformer. Nous pouvons construire tous ensemble quelque chose de différent.”

“Notre filière a besoin de se transformer, confirme Guillaume Houzé, directeur Image et Communication du groupe Galeries Lafayette. Partout dans le monde, les individus, les entreprises, les gouvernements réfléchissent à de nouveaux modes de production, de distribution, de consommation. Mon grand père rappelait que nos grands magasins étaient des moteurs de transformation sociale, nous devons répondre à cet enjeu.” 

“Dans notre industrie, nous avons besoin de travailler tous ensemble pour trouver des solutions, mais qui dit transparence, dit aussi indulgence. C'est en éduquant et en consultant au fur et à mesure que nous pourrons changer la donne", affirme Laurent Milchior, co-Gérant du groupe Etam. Il souligne néanmoins qu’“améliorer la condition de la planète est un sujet global”, avec de lourds enjeux sociaux. “Il ne faut pas négliger la question du pouvoir d’achat” : autrement dit, la mode responsable a un coût que tous les consommateurs ne peuvent pas assumer… “Notre responsabilité est d’autant plus compliquée : il s’agit de proposer des produits durables à des prix abordables”.

“Notre idéologie est de prolonger la vie des produits plutôt que de consommer de la mode jetable, rappelle ensuite Sophie Hersan, co-fondatrice de Vestiaire Collective, qui se réjouit qu’”aujourd’hui, la seconde main est largement adoptée, notamment par les plus jeunes générations”. Elle dit espérer “une participation massive des citoyens à la consultation, car ils vont nous aider à décider et à agir !”

Catherine Krokos Leroy, présidente de Paris Modes Insider, média d’information vidéo sur les coulisses de la mode et du luxe, également partenaire de la consultation, s’engage quant à elle à “participer à la médiatisation de cette consultation, et à lui donner une dimension internationale”

Enfin, Olivia Polski, adjointe à la maire de Paris en charge du commerce, de l’artisanat, des professions libérales et des métiers d’art et de la mode, conclut : “Cette consultation dans la mode est une vraie innovation, qui nous permettra d’accélérer le changement et de faire de Paris la capitale de la mode durable, avec le levier extraordinaire des JO de 2024”. Tout en soulignant que “le changement ne se fera pas sans les citoyens”.

C’est pourquoi le grand public est invité à participer massivement à la consultation, ouverte jusqu’au 25 octobre, en déposant des propositions et en votant sur celles des autres contributeurs. Les résultats de la consultation seront présentés en décembre 2020, avec le Ministère de la Transition écologique et la Mairie de Paris, lors d’un événement organisé au Palais de Tokyo.

🙋 Participez à la consultation sur moderesponsable.make.org




Sur le même thème

No items found.
Aller + loin

Nos dernières actualités

Découvrir toute notre actualité