Communiqués

[#AgirPourMieuxManger] 460 000 participants pour la Grande Consultation #AgirPourMieuxManger : découvrez les résultats !

Publié le
20/6/2019
par
Make.org
∙ Mis à jour le
20/6/2019
PARIS, le 20 juin 2019 - La consultation nationale #AgirPourMieux Manger vient de se terminer. Menée du 26 mars au 31 mai par Make.org, avec une trentaine d’acteurs de la société civile comme les entreprises Système U, Danone, Bonduelle et Fleury Michon, des associations, des start-up, des médias et l’INRA, elle a réuni 460 000 participants, 8 130 propositions et 1 260 000 votes.


Premier enseignement : les citoyens se désignent eux-mêmes comme principaux acteurs des changements nécessaires pour permettre à chacun de mieux manger. Leurs attentes se portent également sur la grande distribution, mais dans une moindre mesure sur les pouvoirs publics, l’industrie agroalimentaire, les agriculteurs et des producteurs.

Trois axes de changement sont largement plébiscités. Solution phare, le développement des circuits courts est approuvé par 95% des citoyens pour permettre de manger de meilleurs produits, réduire l’empreinte carbone de notre alimentation et mieux rémunérer agriculteurs et producteurs. Deuxième priorité : les Français plaident pour limiter le plastique et le suremballage, et préconisent comme alternatives la vente en vrac et les consignes de verre. Troisième consensus fort : la nécessité de modifier nos habitudes alimentaires, en consommant davantage de produits locaux et de saison.

En revanche, toutes formes de restrictions alimentaires imposées, comme les menus végétariens dans les cantines scolaires, divisent profondément les participants. Et les propositions visant à bannir la consommation de viande sont vivement rejetées.

Étonnamment, la question du prix de l’alimentation ne ressort pas comme une mesure prioritaire. A noter également que le bio n’apparaît plus comme la seule valeur cardinale, concurrencé par le souhait de manger avant tout “local et de saison”. Sur les questions de santé, le sucre est prioritairement montré du doigt, suivi par le sel, le gras et les additifs chimiques. Enfin, les citoyens prônent l’apprentissage d’une alimentation saine dès le plus jeune âge, la lutte contre le gaspillage, et réclament plus de transparence sur la provenance et la traçabilité des produits, et sur la composition des aliments transformés.

Prochaine étape : au mois d’octobre, Make.org organisera des ateliers avec ses partenaires de la société civile pour transformer ces idées en actions concrètes, qui seront déployées sur l’ensemble du territoire à l’horizon 2022.

À propos de Make.org

Make.org est une plateforme citoyenne leader de la Civic Tech européenne, dont la mission est d'engager les citoyens dans la transformation positive de la société. Pour cela, Make.org a développé une solution digitale de consultation, capable de faire participer massivement les citoyens autour d’une question simple d’intérêt général, et d'en extraire les consensus populaires. La méthodologie Make.org repose sur une modération fine des propositions recueillies et sur des algorithmes permettant de dégager une véritable émergence populaire, en préservant les consultations des phénomènes de trolling massif. Enfin, comme l’exprime sa Charte éthique, Make.org est une plateforme démocratique, civique et européenne, neutre, indépendante, transparente et respectueuse des données personnelles.