Donner une chance à chaque jeune

Make.org propose son plan d’actions “Une Chance Pour Chaque Jeune” aux Cités Éducatives de l’Académie de Versailles

Publié le
19/9/2019
par
Lisa Vaturi
∙ Mis à jour le
23/9/2019
A l’invitation de la rectrice de l’Académie de Versailles, Charline Avenel, Make.org a participé, le 19 septembre, au premier Forum des Cités Éducatives, pour présenter à la communauté éducative son plan d’actions en faveur de la réussite des jeunes.

Tous les acteurs des 11 Cités Éducatives* de l’Académie de Versailles étaient réunis, le 19 septembre au rectorat de Versailles, pour le premier Forum des Cités Éducatives. Avec une ambition partagée : “Répondre collectivement, dans les quartiers les plus en difficulté, au défi de la réussite éducative des jeunes, depuis leur plus jeune âge jusqu’au moment de leur insertion professionnelle”. 

Concrètement, l’objectif de ce Forum était de présenter les différents projets pilotés dans les territoires, et susceptibles d’être expérimentés, renforcés, étendus, dans le cadre du plan d’action triennal des Cités Éducatives. C’est à ce titre que la rectrice de l’Académie de Versailles, Charline Avenel, a invité Make.org à présenter les 8 actions de son plan “Donner une chance à chaque jeune”, issu de la grande consultation citoyenne menée en 2018, pour servir de boîte à outils à disposition de la communauté éducative. 

La rectrice présente Make.org

“Une Cité Éducative, c’est une démarche collective de tous les acteurs d’un territoire, autour des établissements scolaires, rappelle la rectrice dans son discours d’introduction. Il existe beaucoup d’initiatives dans l’Education nationale, dans les villes, dans les associations, mais elles manquent de coordination. Make.org est un acteur du numérique qui sait faire participer la société civile à des grands projets d’intérêt général, et qui peut nous apporter des outils innovants pour le pilotage de nos politiques publiques. Ce sont autant d’initiatives que nous allons mettre sur étagère pour que vous puissiez les utiliser dans vos territoires. L’alliance de toute notre expérience et de tous ces outils sera source de succès.”

“Cette boîte à outils que nous vous proposons n’aura de réalité que si elle vous est utile, ajoute Axel Dauchez, le président de Make.org. La mise en oeuvre de ces actions ne sera possible que par une infusion avec vous.”

Les pilotes des Cités Éducatives présentent leurs objectifs

Se succèdent ensuite au micro les directeurs académiques, principaux de collèges, inspecteurs et pilotes de Cités Éducatives des quatre départements de l’Académie (Yvelines, Hauts-de-Seine, Essonne, Val d’Oise). À les entendre, les enjeux sont souvent semblables d’un territoire à l’autre : restaurer l’attractivité d’un collège, changer l’image d’une ville, lutter contre les déterminismes sociaux, le décrochage scolaire, l’isolement culturel et la radicalisation, réconcilier l’école avec la famille, soutenir la parentalité, travailler sur la co-éducation, favoriser l’accès aux soins, la mobilité des élèves, l’ouverture sur le monde…

Rencontres sur les stands

Le reste de l’après-midi se déroule autour de six stands, qui permettent de découvrir les projets en cours et les nouveaux outils à disposition des Cités Éducatives. L’occasion aussi, de rencontres et de discussions autour des actions proposées par Make.org.

“Dans nos collèges, dans nos territoires, nous travaillons déjà avec les associations, les outils de la politique de la ville, mais ce qui nous manque, c’est d’unifier et d’harmoniser ces actions”, observe Sylvie Dam-Van, principale du collège Paul-Eluard, classé REP+, à Garges-lès-Gonesse. 

“Nous avons besoin d’être outillés, et tout ce qui vient de l’extérieur est intéressant, cela peut être un facilitateur”, affirme aussi Karine Pucelle-Gastal, inspectrice de l’Education nationale en charge du 1er degré, et co-pilote de la Cité Éducative de Grigny. Elle s'est arrêtée sur le stand où est présentée l’action de Make.org “Mentor Express”, menée avec l'association JobIRL : un dispositif numérique léger et fluide permettant de mettre en relation facilement des jeunes qui s’interrogent sur leur orientation et des professionnels. Karine Pucelle-Gastal remarque que, précisément, “l’une des difficultés pour les enfants de nos territoires est de développer une ambition de parcours professionnel”. D’où l’intérêt de leur permettre d’entrer en contact direct avec des professionnels, “pour ouvrir les horizons”.

Sur le stand voisin, où Make.org présente l’action “Prends la parole” (un kit pédagogique numérique pour permettre aux enseignants de former les jeunes aux techniques de l'expression orale), Zorka Defrance, inspectrice du 1er degré à Mantes-la-Jolie 1, explique qu’il existe, sur son territoire - qui compte 4 REP+ - “un véritable enjeu autour du langage, du lexique, de l’aisance”. Selon elle, “il serait très intéressant pour les enseignants de disposer de supports, de situations concrètes, de scénarios, de jeux de rôle, mais aussi de matériel et d’outils souples et facilement utilisables pour mettre en scène l’enseignement de l’oral et de l’éloquence”.

Pour Mariane Tanzi, directrice académique adjointe des Hauts-de-Seine, “l’école est un cocon qui doit s’ouvrir au monde extérieur. Il est important d’avoir d’autres regards sur l’Éducation Nationale, et des outils pour faire évoluer les méthodes dans les classes, le management, la communication... Ces expertises croisées sont indispensables pour pouvoir innover et avancer”

La suite...

Prochaine étape, donc : travailler tous ensemble pour concrétiser les plans d’actions des Cités Éducatives de l’Académie de Versailles, en adaptant le cas échéant les dispositifs proposés par Make.org aux besoins des territoires. Avant d’envisager un déploiement national de ces outils à l’horizon 2021.  

* Les 11 Cités Éducatives de l’Académie de Versailles sont situées sur les communes de Chanteloup-les-Vignes, Corbeil-Essonne, Evry-Courcouronnes, Garges-lès-Gonesse, Gennevilliers, Grigny, Mantes-la-Jolie, Les Mureaux, Sarcelles, Trappes, Villiers-le-Bel.