Communiqués de presse

Solutions 2017 : Engagez-vous ! Cette semaine : lutter contre les inégalités et les discriminations

Publié le
6/1/2017
, mis à jour le
19/12/2017
« Solutions 2017, engagez-vous ! » est la première consultation citoyenne et nationale lancée par RMC, BFMTV et Make.org pour interpeller les candidats à la Présidentielle de 2017.

Les Français proposent leurs solutions sur RMC.fr via la plateforme Make.org et votent sur celles qui leur paraissent les plus efficaces pour résoudre les enjeux politiques de la société.

Cette semaine, RMC a proposé d’interroger les Français sur le thème « Comment lutter contre les inégalités et les discriminations ? ». Voici un focus sur les solutions les plus émergentes.

Top 5 des solutions les plus émergentes

« Il faut que le pouvoir soit plus horizontal que vertical, que les citoyens soient plus consultés sur tous les sujets. » Romain, 94 % de votes favorables

« Il faut expliquer l'histoire coloniale française comme le terreau du racisme contemporain. » Cécile, 73 % de votes favorables

« Il faut être plus ferme avec ceux qui insultent sur Internet (racisme, antisémitisme, homophobie, sexisme, etc). » Katia, 71 % de votes favorables

« Il faut développer une éducation philosophique dès le collège (maïeutique socratique, existentialisme, morale kantienne). » Damien, 60 % de votes favorables

« Il faut obliger les entreprises et les collectivités à limiter leurs temps partiels féminins » Lucile, 50 % de votes favorables

La solution de la rédaction

« Il faut être plus ferme avec ceux qui insultent sur Internet (racisme, antisémitisme, homophobie, sexisme, etc) » Katia

L’ éclairage de Make.org :

On distingue l’injure publique de l’injure privée. Si les injures publiées et partagées sur Internet peuvent être entendues ou lues par un public inconnu et imprévisible, elles relèvent de la sphère publique et appartiennent à la catégorie de l’injure publique. La loi considère l’injure publique comme un délit qui relève du tribunal correctionnel (contrairement à l’injure privéet qui relève du tribunal de police).

L’injure publique est punissable par une amende pouvant aller jusqu’à 12.000€ dans le cas général, et jusqu’à 6 mois de prison et 22.500 d’amende s’il s’agit d’une injure raciste, sexiste, homophobe ou contre les handicapés. La proposition de Katia pourrait laisser envisager une peine plus lourde pour les auteurs d’injure sur Internet, encore faut-il pouvoir identifier la personne physique à son origine.

Retrouvez l’intégralité des résultats sur RMC.FR

La semaine prochaine : Comment la France peut-elle profiter du numérique ?

Contact
Conditions d'utilisation
Politique de données
Mentions légales