Partagez
cet article
Agissons Ensemble Pour l'Environnement

Consultation #ActionEnvironnement : découvrez les 13 idées plébiscitées par les citoyens

Agissons Ensemble Pour l'Environnement

Consultation #ActionEnvironnement : découvrez les 13 idées plébiscitées par les citoyens

Partagez cet article
Déchets, alimentation et agriculture, énergie et ressources, nature et biodiversité, transports, politique fiscale… Du 5 novembre 2019 au 15 février 2020, 540 000 citoyens ont participé à une grande consultation en ligne, qui a fait émerger 13 principaux consensus.

Les dates de la consultation : du 5 novembre 2019 au 15 février 2020

Les partenaires fondateurs de la Grande Cause : Kering, Monoprix, EDF, JCDecaux, SopraSteria, Epsa, Citeo

Les partenaires experts : Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), Fondation Good Planet, Halte à l’obsolescence programmée (HOP), Comité 21…

Un partenaire institutionnel : L’Agence de la transition écologique (ADEME)

Les médias partenaires : Franceinfo, Groupe Les Echos-Le Parisien, La Croix, Ushuaïa TV, Chari-T, YouMatter, NewsRSE...

Les chiffres de participation : 540 000 participants / 13 600 propositions / 2,3 million de votes

Le profil démographique des participants : 55% de femmes / toutes les régions : 81% hors Ile-de-France / toutes les tranches d’âges : 29% de moins de 35 ans et 24% de plus de 65 ans

💡 Les 13 idées jugées prioritaires par les citoyens

Les idées prioritaires sont constituées à partir des propositions plébiscitées par les participants à la consultation. Une proposition est dite “plébiscitée” lorsqu’elle réunit au moins 80% de votes “pour” et au moins 37% de surqualifications positives (mentions “coup de coeur” et “réaliste”).

1. Diminuer sinon arrêter le suremballage et les emballages individuels et trouver des alternatives

C’est le sujet phare plébiscité par les citoyens. Un quart des propositions les plus soutenues portent sur la réduction du suremballage et la recherche de solutions alternatives comme la vente en vrac et le système de consignes. Pour réduire les déchets et consommer autrement, la lutte contre l'obsolescence programmée est également une solution préconisée.

Exemples de propositions plébiscitées :

💬 Delphine : Il faut que les industriels arrêtent le suremballage inutile et proposent des alternatives biosourcées et biodégradables au plastique.

💬 Thomas : Il faut interdire l'emballage individuel plastique des fruits et légumes.

💬 Sébastien : Il faut promouvoir le vrac et les consignes afin de réduire les emballages.


2. Favoriser les circuits courts, les produits locaux et de saison 

Un consensus fort se dégage pour aller vers une consommation raisonnée, de proximité et respectant la saisonnalité, mais aussi pour que les producteurs et distributeurs limitent les distances parcourues par les produits.

💬 Marine : Il faut privilégier les circuits courts de la production au consommateur.

💬 Claire : Il faut privilégier les produits locaux et éviter ceux provenant de pays lointains sous prétexte qu’ils sont biologiques.

💬 Frederick : Il faut retourner aux consommations de saison pour les fruits et légumes ainsi que consommer local et en pleine terre.

3. Améliorer les filières et les services de tri et de recyclage

Les citoyens préconisent le développement de filières de tri efficaces incluant de plus en plus de produits sur l’ensemble du territoire, ainsi qu’une meilleure diffusion des pratiques de tri et de recyclage dans les écoles, les entreprises et administrations publiques.

💬 Sébastien : Il faut que chaque produit mis sur le marché ait une solution de recyclage claire et validée (emballage compris) pour être autorisé

💬 Lili : Il faut que les déchets soient réellement traités, recyclés, transformés plutôt qu'envoyés dans d'autres pays

💬 Natacha : Il faut taxer les entreprises qui n'effectuent pas un tri sélectif correct (papier, plastique, bois, métal, déchets alimentaires...

4. Végétaliser des villes et la reforestation des territoires 

Les participants à la consultation recommandent de donner une plus grande place à la nature sur l’ensemble du territoire, notamment dans les villes, avec la plantation d’arbres, la végétalisation des bâtiments, la multiplication des espaces verts...

💬 Florence : Il faut planter des arbres dans les villes pour capter le CO2, diminuer la température l'été, et développer la végétation sur les toits.

💬 Audrey : Il faut programmer des plans de végétalisation des villes : végétalisation des façades, plantation d'arbres en "débétonnant" les surfaces…

💬 Ké : Il faut réaménager les territoires en redonnant une place à la nature (haies, zones humides, bandes enherbées, prairies, etc.)

5. Lutter contre le gaspillage énergétique et favoriser des solutions alternatives

Les citoyens plaident pour une diminution, voire une interdiction des éclairages nocturnes (bureaux, vitrines) et des publicités lumineuses. Ils s’accordent également sur la nécessité de développer des énergies renouvelables plus efficientes et de rénover les bâtiments avec une isolation plus performante.

💬 Dorian : Il faut arrêter le gaspillage énergétique (pub lumineuses, immeuble de bureaux allumés la nuit, bâtiments surchauffés).

💬 Stéphane : Il faut obliger le secteur public et inciter les grandes surfaces et entreprises à installer des panneaux solaires sur leurs bâtiments.

💬 Mickaël : Il faut rénover massivement les bâtiments avec une isolation performante pour réduire leur consommation d'énergie

6. Évoluer vers une agriculture responsable en aidant et soutenant les agriculteurs

La transition vers une agriculture plus respectueuse de l’environnement est plébiscitée dans la consultation, en limitant notamment l’agriculture intensive et l’utilisation de pesticides, et ceci en aidant les agriculteurs par des subventions et des formations.

💬 Annie : Il faut développer la culture bio et aider les agriculteurs.

💬 Enio : Il faut arrêter les pesticides qui empoisonnent les nappes et la terre en facilitant l’accès aux agriculteurs à une agriculture raisonnée.

💬 Mathilde : Il faut retourner à une agriculture locale et collective, des serres communales et de quartier pour manger de saison et être autosuffisant.

7. Développer les transports plus écologiques et limiter ceux qui polluent

Les citoyens s’accordent pour réclamer d’une part, des transports plus écologiques pour les personnes et les marchandises, comme le vélo et le train, et d’autres part la limitation des transports polluants par le biais de taxes sur les paquebots ou les poids lourds.

💬 Sara : Il faut que les villes développent des vraies offres de transport en commun, accueillantes, confortables et peu chères

💬 Frederick : Il faut étendre le réseau piéton/cyclable des centre-villes, comme Pays Bas, Allemagne...

💬 Jérôme : Il faut développer le ferroutage et taxer les poids lourds qui ne font que traverser la France.

8. Augmenter la durée de vie des produits

Le rôle des industriels et de l’Etat est mis en avant pour mettre fin à l’obsolescence programmée et favoriser la réparation des objets, la seconde main et l’extension des garanties.

💬 Coralie : Il faut que le gouvernement interdise l'obsolescence programmée et qu'il encourage les ingénieurs à la durabilité des produits.

💬 Louis : Il faut que les entreprises fassent des appareils démontables facilement pour rendre la réparation facile en cas de panne

💬 Armelle : Il faut créer des lieux de proximité permettant d'échanger des services, des biens, de réparer des objets etc.

9. Améliorer les systèmes de récupération et d’utilisation de l’eau 

Les citoyens suggèrent d’améliorer le système de collecte des eaux de pluie et de récupération des eaux usées pour les réutiliser.

💬 Marie-Andrée : Il faut récupérer les eaux de pluie, puits, etc pour les réinjecter dans les circuits de distribution (wc, linge, lavage des sols, etc)

💬 Marie : Il faut installer des collecteurs d'eau de pluie dans les lieux collectifs (établissements publics, immeubles, etc...)

💬 Murielle : Il faut favoriser la récupération de l'eau de pluie (stockage par citernes sous les maisons individuelles pour les toilettes, le jardin...)

10. Interdire le plastique, en particulier à usage unique et trouver des alternatives 

Dans les comportements individuels comme dans les modes de production, les citoyens plaident pour un mettre fin au recours au plastique à usage unique.

💬 Edouard : Il faut interdire tous les plastiques non biodégradables en moins d'un 1 an.

💬 Théo : Il faut interdire les machines à café proposant des gobelets jetables dans les entreprises et mettre à disposition des tasses ou ecocup

💬 Marianne : Il faut interdire la vente de toute vaisselle jetable plastique.

11. Adapter la politique fiscale en fonction des pratiques environnementales des entreprises

Le principe du pollueur payeur est plébiscité : les participants à la consultation recommandent de taxer les principaux responsables de la pollution et les comportements néfastes pour l’environnement, et inversement de récompenser par des aides et des subventions les bonnes pratiques environnementales des entreprises.

💬 Georges : Il faut créer une politique fiscale écologique générale : taxer ce qui est polluant et subventionner les alternatives moins polluantes.

💬 Olivier : Il faut sanctionner toute entreprise polluant l'environnement de quelque façon que ce soit : la Loi du pollueur / payeur / réparateur !

💬 Valérie : Il faut réduire la TVA des produits ou services éco-conçus.

12. Améliorer l’éducation de la population dès l’enfance à l’écologie et aux pratiques responsables

Les citoyens mettent en avant la nécessité de renforcer, dès le plus jeune âge, l’éducation à l’écologie et à l’incidence de nos modes de consommation sur l’environnement. 

💬 Xavier : Il faut sensibiliser les jeunes à l'école sur l'incidence de leur mode de consommation dans le réchauffement climatique.

💬 Eva : Il faut que l'Éducation enseigne aux enfants comment vivre de manière durable et qu’elle montre les conséquences réelles de nos actes.

💬 Marielle : Il faut intensifier l'enseignement des causes environnementales et sociales aux étudiants en gestion et futurs dirigeants.


13. Limiter la déforestation 

Un accord se dessine autour d’une meilleure protection et gestion des forêts, et d’un reboisement pour favoriser la biodiversité. Plus globalement, la lutte contre la déforestation est plébiscitée, avec une extension des zones protégées et une limitation de la production d’huile de palme.

💬 Julien : Il faut reconnaître les forêts primaires comme des communs naturels et les protéger comme les réserves de biosphères de l'UNESCO.

💬 Nora : Il faut reboiser les forêts françaises avec plus de feuillus que de pins afin de favoriser la biodiversité et le renouvellement de l'oxygène.

💬 Alexandre : Il faut boycotter l'achat de produits contenant de l'huile de palme, cause première de la déforestation dans le monde.


Les idées controversées

Les idées “controversées” témoignent d’un clivage important parmi les citoyens : elles regroupent des propositions ayant suscité autant d’adhésion forte (votes “pour” et mentions “coup de coeur”) que de net rejet (votes “contre” et mentions “surtout pas !”).

  • Pour ou contre la réduction de la consommation de viande et de produits issus des animaux
  • Pour ou contre le contrôle de la démographie et de la natalité, notamment par la baisse des allocations
  • Pour ou contre l’interdiction de la pratique de la chasse
  • Pour ou contre le développement ou la régulation de l’activité nucléaire
  • Pour ou contre les véhicules électriques


👉 Découvrez les résultats complets de la consultation


Sur le même thème

Aller + loin

Nos dernières actualités

Découvrir toute notre actualité