Partagez
cet article
Agissons Ensemble Pour l'Environnement

Riposte verte, B&L Evolution, Bluedigo, Dorémi, Admical, Trans-Agathia, ABC : rencontre avec les partenaires de la Grande Cause Environnement

Agissons Ensemble Pour l'Environnement

Riposte verte, B&L Evolution, Bluedigo, Dorémi, Admical, Trans-Agathia, ABC : rencontre avec les partenaires de la Grande Cause Environnement

Partagez cet article
Ces associations, entreprises et startups accompagnent Make.org en tant que partenaires “experts” de la Grande Cause Environnement. (Photo Luke Chesser - Unsplash)
Cyril Hergott, responsable RSE, environnement et mobilité de Riposte Verte


Pouvez-vous nous présenter l’action de Riposte Verte ? 

Active depuis 2006, Riposte Verte apporte accompagne les organisations professionnelles en matière de Politiques RSE, Gestion et Utilisation durables des bâtiments et Maîtrise des émissions carbone/GES. Nos accompagnements visent à formaliser la démarche, identifier de nouvelles actions et faciliter leur déploiement opérationnel. Société coopérative oeuvrant pour l'intérêt général, Riposte Verte anime l'Observatoire du Bureau Responsable (WWF, Zero Waste France...) et développe des outils gratuits pour les TPE/PME (diagnostics, guides, affiches, jeux...

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager avec Make.org ?

Depuis sa création, Riposte Verte a toujours eu à cœur de faciliter la prise de conscience, la réflexion et le passage à l’action concrète au travers de l’échange et du consensus. Riposte Verte a été une association de 2006 à 2017 avant de devenir une Scop. Nous croyons fermement à la solidarité entre les acteurs de la Société et avons retrouvé des valeurs similaires dans la proposition de soutenir la Grande Cause Environnement. De plus, le programme d’engagement de 3 ans, correspond un temps long nécessaire à la transformation positive de la Société recherchée par make.org.

Quels sont, d'après vous, les enjeux importants et prioritaires de cette Grande Cause Environnement ? 

Riposte Verte est née d'un constat simple : au bureau, les messages RSE sont rares et formatés. Pourquoi ? Parce que trop peu d'informations sur ces enjeux sont disponibles pour sensibiliser les organisations tertiaires et trop peu d'outils opérationnels dédiés à leurs problématiques sont développés. Pourtant, en France, les acteurs tertiaires emploient 75 % des actifs et génèrent 75 % du PIB. Riposte Verte a vu le jour pour pallier à ces manques, véritables freins à une prise de conscience et à un passage à l'action. Elle anime donc l'Observatoire du Bureau Responsable, notamment avec le WWF-France et, dans le même temps, accompagne les entreprises avec des prestations de services porteuses de sens et personnalisées pour identifier les solutions opérationnelles les plus adaptées et les mettre en relation avec son réseau.

💡 Proposition : Il faut renforcer la gestion et l'utilisation durables des immeubles de bureaux. 

Sylvain BOUCHERAND, PDG et cofondateur de B&L Évolution

Pouvez-vous nous présenter l’action de B&L Évolution ? 

B&L évolution est le premier social business d'expertise RSE – Energie – Biodiversité – Innovation. Agence de conseil basée sur un modèle participatif et bienveillant, spécialisée sur les 4 enjeux clés du développement durable, elle accompagne ses clients vers une performance responsable. Notre but est de faire des entreprises et organisations que nous accompagnons des moteurs de la transition vers une société plus soutenable.

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager avec Make.org ?

Force de conviction, nous savons qu’ensemble nous pouvons aller plus loin alors pour mobiliser les décideurs et les citoyens, pour passer à l’action face à la triple crise environnementale, sociale et sociétale. Nous avons donc décidé de mettre notre expertise au service de Make.org pour soutenir et encourager cette initiative qui permet de co-construire, avec tout le monde, un plan d’actions impactant pour le bien de notre planète.

Quels sont, d'après vous, les enjeux importants et prioritaires de cette Grande Cause Environnement ? 

Il s’agira de mobiliser très largement les citoyens pour embarquer tous les acteurs, politiques, associations, entreprises, médias… pour avoir un sursaut global et engager toute la société dans la transition écologique. L’autre enjeu sera de faire émerger des actions transformatrices et à fort impact et ne pas se contenter de petits pas. Mais je suis sûr que collectivement nous relèverons le défi !

💡 Proposition : Il faut préserver la biodiversité qui est le cadre et le socle de nos modes de vie et permettra notre adaptation au changement climatique.

 Maxime Baffert, fondateur de Bluedigo 

Pouvez-vous nous présenter l’action de Bluedigo ? 

Bluedigo est une startup qui permet aux entreprises de donner à leurs achats un impact positif pour l'environnement. Nous proposons ainsi des fournitures et du mobilier de bureau 100% éco-responsables sur une plate-forme e-commerce à destination des entreprises. 

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager avec Make.org ?

La prise de conscience est désormais très forte en France mais il est temps de passer à l'action. La mécanique des grandes causes nationales de Make.org va permettre de faire émerger des consensus et d'identifier des actions très concrètes qui pourront ensuite être mises en oeuvre rapidement. 

Quels sont, d'après vous, les enjeux importants et prioritaires de cette Grande Cause Environnement ? 

Le réchauffement plastique et la réduction des déchets plastiques sont deux enjeux prioritaires. Pour arriver à y faire face, il faut utiliser le levier de la consommation des entreprises et des ménages pour amener les entreprises à intégrer la protection de l'environnement dans toutes leurs actions.   

💡 Proposition : Il faut supprimer les bouteilles et les gobelets en plastique à usage unique dans les bureaux pour les remplacer par des mugs et des gourdes. (Voir toutes les propositions de Bluedigo)

Léana MSIKA, chargée de mission chez Dorémi

Pouvez-vous nous présenter l’action de Dorémi ?

Dorémi est une entreprise solidaire du "groupe négaWatt" dont l'objectif est de rendre accessible à tous la rénovation énergétique performante des maisons. Par rénovation performante, nous entendons une rénovation énergétique complète du logement qui vise un niveau "basse consommation" ou équivalent. Les premiers suivis de chantiers montrent que les consommations de chauffage sont divisées par 4 à 10 grâce aux rénovations Dorémi. Ce type de rénovation est original dans le paysage actuel où la majorité des rénovations sont réalisées "par étapes" successives et à des niveaux de performance souvent inférieurs, qui signifient donc moins d'économies d'énergie pour les ménages.

Notre apport principal est de simplifier le parcours de rénovation des ménages, qui ressemble actuellement à un parcours du combattant, entre la complexité des choix techniques, l'identification d'artisans adéquats, la mobilisations des multiples aides financières, ... ! Nous travaillons sur 4 piliers essentiels pour qu'une rénovation performante puisse être réalisée :

- Disposer d'un accompagnement local de confiance pour les ménages. Nous travaillons pour cela avec les collectivités locales (communautés de communes, communautés d'agglomération, métropoles, régions) que nous formons à la rénovation performante pour qu'elles puissent accompagner les ménages dans leur rénovation de A à Z, d'une première visite sur place à des conseils, en passant par la mise en relation avec des groupements d'artisans et la constitution d'un plan de financement complet

- Disposer d'une offre locale de rénovation performante. Nous accompagnons les artisans à constituer des groupements complets, à l'issue d'une formation-action qui se déroule sur des chantiers réels, pour leur donner les clés techniques, organisationnelles et économiques pour proposer des rénovations de qualité

- S'assurer de la qualité des rénovations. Nous effectuons un suivi qualité à différentes étapes pour nous assurer que les économies d'énergie seront bien au rendez-vous

- Simplifier les financements. Nous travaillons à différentes échelles à faire émerger un outil financier simplifié et adapté à la réalité des rénovations performantes.

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager avec Make.org ?

Make.org a développé une méthodologie et des outils innovants très intéressants pour faire émerger des propositions concrètes partagées par une vaste communauté de citoyens. Nous apprécions particulièrement le fait que les propositions soient fondées sur une étape rigoureuse de partage d'informations, d'expériences, d'expertises, ... Il nous semble crucial que les enjeux et solutions pour la transition écologique sortent du monde technique et des seuls professionnels du secteur pour s'ouvrir aux besoins, envies et propositions des citoyens. Les structures engagées comme la nôtre poussons en faveur d'une transition énergétique qui soit également sociale, soutenable et inclusive. L'urgence d'amplifier les actions se heurte aujourd'hui à différents freins que nous pourrons mieux lever ensemble, avec une mobilisation citoyenne. C'est notre conviction depuis longtemps, que nous avons également traduite en actions lors d'une opération d'investissement participatif où 500 citoyens ont pu investir dans la structure Dorémi.

Quels sont, d'après vous, les enjeux importants et prioritaires de cette Grande Cause Environnement ? 

Le logement est un thème qui nous est particulièrement cher, plus précisément l'accès pour tous à un logement économe en ressources énergétiques, confortable et sain au niveau thermique, acoustique, et avec une bonne qualité de l'air. La précarité énergétique touche un nombre croissant de citoyens, et 2/3 des Français affirment avoir froid l'hiver malgré le chauffage. Pour autant, les rénovations réellement performantes restent trop rares dans le paysage actuel, et de nombreux ménages effectuent des "gestes de rénovation" coûteux sans bénéficier d'économies d'énergie suffisantes. La rénovation performante des logements est une priorité pour laquelle nous souhaitons nous mobiliser.

💡 Proposition : Il faut permettre à chacun de réaliser une rénovation performante de son logement au niveau énergétique (niveau Basse Consommation). (Voir toutes les propositions de Dorémi)

Diane Abel, Responsable éditorial et des études chez Admical


Pouvez-vous nous présenter l’action de Admical ?

Créée en 1979 et reconnue d’utilité publique, Admical est une association qui développe le mécénat qu’elle considère comme un levier majeur d’avancées vers une société harmonieuse, solidaire et équitable. Sa mission : donner aux entreprises et aux entrepreneurs l’envie et les moyens d’affirmer et de concrétiser leur rôle sociétal grâce au mécénat. 

Pour ce faire, nous intervenons non seulement au niveau national mais aussi à l’échelle locale, notamment grâce à un réseau de 25 délégués régionaux qui animent les dynamiques d’engagement des entreprises dans les territoires et les accompagnent dans leur démarche.

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager avec Make.org ?

Historiquement, Admical a toujours accompagné les entreprises et philanthropes dans leurs actions de mécénat et aujourd’hui, dans un contexte marqué par la multiplication et la complexité croissante des problématiques de société, ainsi que par l’attrition des ressources publiques, la mobilisation des mécènes apporte une contribution humaine et financière dont l’impact est déterminant. Mais pour aller plus loin, face à l’ampleur de ces défis sociétaux auxquels nous sommes tous confrontés, il est essentiel de décloisonner les actions et de mobiliser tous les acteurs – citoyens, entreprises, collectivités, pouvoirs publics, etc… autour de projets collectifs. C’est un message fort que nous délivrons régulièrement à notre écosystème. Il nous paraissait donc tout naturel de s’inscrire dans cette même démarche en s’engageant au côté de Make.org qui mobilise citoyens, associations, médias, entreprises et experts autour de certaines grandes causes.

Quels sont, d'après vous, les enjeux importants et prioritaires de cette Grande Cause Environnement ? 

La cause environnementale est une notion qui recouvre des sujets aussi différents qu’interdépendants. Sensibilisation et éducation à l’environnement, protection et restauration des espaces naturels, préservation de la biodiversité, prévention des risques naturels, techniques ou des pollutions, développement des énergies renouvelables, soutien à l’agriculture durable, développement des villes durables… sont autant de questions sur lesquelles il est nécessaire d’agir pour lutter contre le changement climatique et ses conséquences.

Alors comment aborder cette cause, exceptionnelle par l’ampleur des enjeux qu’elle soulève ? D’abord, il est essentiel de mobiliser le maximum de personnes, structures et institutions, pour que tous deviennent des acteurs du changement, et ce quelle que soit la taille des projets soutenus. Leur diversité est une richesse, et il n’existe pas de « petites actions » sans effet : chacun, à son niveau, peut agir en faveur de l’environnement. Pour proposer de véritables changements de paradigmes, il est également indispensable de dépasser l’approche sectorielle des domaines d’intervention, ces derniers étant tous interdépendants ; c’est seulement en adoptant une approche systémique de la question environnementale qu’il sera possible d’imaginer et de développer des solutions innovantes à fort impact.

Enfin, l’un des gros enjeux, sinon peut-être le plus important, est celui de réussir à gérer à la fois l’urgence climatique et la transition écologique, de travailler à court, moyen et long terme. Car s’il n’est plus possible aujourd’hui d’ignorer les signes de ces dérèglements et les alertes de plus en plus alarmantes des scientifiques, il n’en demeure pas moins que toute transformation en profondeur d’une société demande du temps et de la concertation afin qu’elle soit acceptée. Alors pour rester ambitieux sans pour autant basculer dans l’utopie, il faudra s’attacher à bien mesurer les conséquences pour toutes les parties prenantes des choix qui seront faits. Cette prise de recul sera certainement déterminante pour une transition écologique réussie. 

Ce qui est certain, c’est que l’heure n’est plus aux hésitations. Nous n’avons plus le choix et devons agir maintenant car la planète n’attend plus : il relève de notre responsabilité, à tous, de nous mobiliser largement pour retrouver un monde vert et responsable.

Laurence Lecoeur, présidente et fondatrice de Trans-Agathia


Pouvez-vous nous présenter l’action de Trans-Agathia ?

La mission de Trans-Agathia est d’être au service de l’urgence écologique. Trans-Agathia s’appuie sur plus de 20 ans d’expérience en Responsabilité Sociale de l’Entreprise et Direction de projets pour accompagner les organisations dans leur transition écologique et sociale, et porter des projets citoyens contributeurs au bien commun.

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager avec Make.org ?

Le concept de Make.org de s’adresser aux citoyens, aux entreprises et institutions répond à la volonté de Trans-Agathia d’œuvrer aux côtés de la société civile, des entreprises et autres

organisations pour accompagner le changement de paradigme induit par le dérèglement climatique. Convaincue de la nécessité de permettre au plus grand nombre de devenir, individuellement et collectivement, des acteurs face au défi de l’urgence écologique, participer à cette grande cause s’est imposé comme une évidence.

Quels sont, d'après vous, les enjeux importants et prioritaires de cette Grande Cause Environnement ? 

Permettre au plus grand nombre de citoyens de se réapproprier les grands enjeux sociétaux de ce siècle. Positionner la société civile comme un acteur clé de son devenir en étant force de propositions et de changement.

💡 Proposition :  Il faut mettre en place dans chaque commune, une cellule opérationnelle d'information et d’accompagnement sur l'urgence climatique et sociale.

Damien Huet, délégué général d’Association Bilan Carbone



Pouvez-vous nous présenter l’action d’Association Bilan Carbone ?

Depuis 2011, l’Association Bilan Carbone (ABC) participe activement à la lutte contre le changement climatique en fédérant les expertises, en sensibilisant les parties prenantes et en mettant à disposition des organisations les solutions et bonnes pratiques adéquates – à l’échelle nationale et internationale – pour réussir leur transition énergie-climat. 

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager avec Make.org ?

Pour accélérer la transition, la Grande Cause répond à deux nécessités que nous avons pu observer autour de nous depuis plusieurs années : un véritable besoin pour les acteurs de la transition de se rassembler pour mettre en commun leurs connaissances et leurs compétences et une demande démocratique et citoyenne de participer à l’élaboration collective de solutions environnementales. L’ABC salue cette démarche et souhaite s’engager pleinement dans La Grande Cause afin, notamment, d’apporter une vision d’expertise sur les sujets climats et proposer des pistes pour accélérer la transition et respecter l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050. 

💡 Proposition : Il faut étendre la sensibilisation et les formations sur le climat à tous les élus. (Voir toutes les propositions d’ABC)

🌍 Découvrir la Grande Cause Environnement et participer à la consultation

Sur le même thème

Aller + loin

Nos dernières actualités

Découvrir toute notre actualité