Partagez
cet article
Culture pour tous

Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées : “L’accès à la culture est un droit commun, qui doit être partagé par tous”

Culture pour tous

Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées : “L’accès à la culture est un droit commun, qui doit être partagé par tous”

Partagez cet article
Make.org et ses partenaires ont présenté, le 9 décembre, le plan d’actions de la Grande Cause pour la Culture. Dans ce plan, deux projets concernent les publics fragiles, notamment les personnes en situation de handicap : le “Programme court Handiartiste” et “E-learning Accessibilité+”.

“Dans notre consultation citoyenne sur l’accès la culture pour tous, la question des personnes en situation de handicap est ressortie très fortement, et de façon extrêmement consensuelle.” C’est pourquoi, explique le président de Make.org, Axel Dauchez, le plan d’actions de la Grande Cause pour la Culture, présenté le 9 décembre au Palais de Tokyo, compte deux initiatives en faveur des publics les plus fragiles.

👉 Découvrir les résultats de la consultation 

Présente à l’événement, la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, se dit “frappée que les personnes en situation de handicap soient encore si éloignées de l’accès à la culture, alors qu’il s’agit d’un droit commun. On considère qu’elles peuvent être des écoutants, mais pas des sachants ; des regardants, mais pas des artistes. Elles nous disent qu’elles peuvent certes se rendre dans les théâtres, mais pas monter sur scène. Avec le ministère de la Culture, nous travaillons sur l’accessibilité des lieux, sur leur adaptation à toutes les formes de handicap, sur l’emploi des personnes handicapées dans le milieu culturel, mais aussi sur la représentation dans les médias, et sur la sémantique utilisée pour évoquer les différents handicaps. C’est pourquoi je suis ravie que ces questions aient émergé de la consultation, et de voir que les citoyens se préoccupent de l’accès à la culture pour tous, y compris pour les personnes en situation de handicap. Ce sont de très beaux projets, et mon secrétariat d’Etat sera entièrement mobilisé pour travailler avec vous.”


E-learning Accessibilité+

La première de ces deux actions, le programme “E-learning Accessibilité+”, est une formation à distance pour sensibiliser l’ensemble des personnels d’un lieu culturel à l’accueil des publics les plus fragiles, notamment les personnes handicapées, mais aussi les très jeunes enfants ou les personnes âgées. “L’objectif, détaille Rémy Leclercq, directeur des opérations du fonds de dotation Make.org Foundation, est d’accompagner 2000 lieux culturels d’ici deux ans, en capitalisant sur les dispositifs existants, et en les développant avec des experts pour les mettre à disposition du plus grand nombre.”



La seconde action “Programme court Handiartiste” est une série de petits spots télévisés d’une minute consacrés à des oeuvres réalisées par des artistes en situation de handicap. “Comme le sport l’a fait avec les sportifs handicapés, la culture doit jouer son rôle dans la représentation et l’émancipation des personnes en situation de handicap”, estime Axel Dauchez. 


“Quand nous avons découvert ce projet, cela a été comme une bouffée d’oxygène et nous avons immédiatement voulu nous y associer, confie Livia Dumoulin, responsable artistique de TF1 Publicité et corporate, partenaire de cette initiative. Nous avons envie de montrer ces oeuvres extraordinaires, le talent de ces artistes et leur génie à transcender leur handicap. Et nous espérons collaborer à faire changer un peu la vision sur le handicap. J’ai découvert que Dostoievski était épileptique, il disait que l’art sauverait le monde, et j’espère qu’avec tous ces artistes incroyables, nous lui donnerons un peu raison.”


“La question de l’accès aux loisirs était très présente dès la création de notre association il y a quatre vingts ans, rappelle Hubert Pénicaud, responsable du développement associatif d’APF France Handicap, autre partenaire du projet “Programme court Handiartiste”. Aujourd’hui, nous voyons toujours dans la culture un formidable vecteur d’inclusion et de solidarité pour faire progresser la société. Car les personnes en situation de handicap n’ont pas envie d’être réduite à des solutions d’accompagnement, elles veulent travailler à leur propre émancipation, et pour nous, la question de l’acte créatif est l’acte émancipateur par excellence.” 


Deux projets, qui, comme l’ensemble du plan d’actions pour rendre la culture accessible à tous, seront mis en oeuvre au cours des deux prochaines années par tous les partenaires de la Grande Cause, sous le pilotage du fonds de dotation Make.org Foundation, et avec l’appui de la Fondation Accenture.




Sur le même thème

Aller + loin

Nos dernières actualités

Découvrir toute notre actualité