Notre actu

[#ActionHandicap] "Il faut que l'ergothérapie soit prise en charge pour les personnes en situation de handicap"

Publié le
25/7/2019
par
Make.org
∙ Mis à jour le
26/7/2019
L'Association Nationale Française des Ergothérapeutes est partenaire de Make.org dans la Grande Cause #ActionHandicap, dont la consultation se poursuit jusqu'au 17 septembre. Entretien avec Nicolas Biard, directeur technique de l'ANFE.


Pouvez-vous nous expliquer l’activité de l’ANFE ?

L’ANFE, l’Association Nationale Française des Ergothérapeutes, est une association nationale loi 1901 créée en 1961. Elle a pour objet la promotion de la profession d’ergothérapeute, la défense des intérêts de la pratique et le développement des connaissances de cette profession. L’ANFE compte 1 500 adhérents.

Elle est, en France, l’association représentative auprès des pouvoirs publics. L’ANFE est membre de COTEC (Council of Occupational Therapists for European Countries) et WFOT (World Federation of Occupational Therapy).

Les ergothérapeutes travaillent auprès de toutes personnes qui rencontrent des limitations d'activité, qu'il s'agisse de personnes âgées, d'enfants ou de personnes en situation de handicap physique ou psychique afin qu’elles puissent pratiquer les activités de leur choix, selon leurs objectifs propres, de manière sécurisée, autonome et efficace.

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager avec Make.org dans la Grande Cause #ActionHandicap ?

La consultation "Comment la société peut-elle garantir une vraie place aux personnes handicapées ?" organisée par Make.org est une démarche très intéressante et pertinente pour l’ANFE. Les ergothérapeutes travaillent auprès des personnes en situation de handicap. C’était évident et important pour nous de porter leurs voix.


Quels sont, selon vous, les enjeux importants et prioritaires de cette Grande Cause #ActionHandicap ?

Il faut permettre à chacun, quel que soit son handicap, ses revenus, d’avoir accès à l’ensemble des services et équipements qui peuvent être proposés en France. Cela passe, entre autre, par une prise en charge de l'ergothérapie. De nombreuses personnes renoncent à en bénéficier parce qu’il n’y a pas de prise en charge financière.

>> Consultez les propositions de l'ANFE pour garantir une vraie place aux personnes handicapées dans la société

>> Vous aussi, participez à la consultation : faites une proposition et votez pour celles des autres !