Communiqués de presse

Soirée "Réinventez l'Assemblée nationale"

Publié le
14/9/2017
, mis à jour le
18/10/2017
Mercredi 20 septembre, l’Assemblée nationale se déplaçait chez Make.org à l’occasion de l’événement « Réinventez l’Assemblée nationale ». En présence d’un millier de citoyens, d’une centaine de députés et du président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, Make.org et 10 civic tech ont dévoilé 11 innovations concrètes pour moderniser le Palais Bourbon.

Après de nombreuses interventions de représentants de la société civile, d’entrepreneurs de la civic tech et de citoyens, une douzaine de députés représentant la diversité des sensibilités politiques de l’Assemblée ont clairement pris position sur les innovations proposées et indiqué leurs priorités en matière de modernisation de l’Assemblée.

VIDÉO BEST OFF
 

Retour sur les 11 innovations présentées pendant la soirée :

“L’Incubateur Système D” du collectif Démocratie Ouverte :

L’incubateur Système D est un espace de coopération et d’accélération pour tous ceux qui souhaitent faire sortir la démocratie de son cadre habituel (associations,élus, start-ups, collectifs, citoyens, intrapreneurs…). Il permet aux innovateurs démocratiques d’être accompagnés pour augmenter l’impact démocratique de leur projet, consolider sa pérennité et intégrer une large communauté de pairs et de partenaires engagés, avec le soutien des 350 membres de Démocratie Ouverte.

“Une plateforme collaborative pour des débats hors les murs” par Kawaa :

Kawaa est une plateforme collaborative qui rassemble tous les outils pour réussir l’organisation de rencontres, de débats et d’événements citoyens. Elle propose de développer la participation citoyenne à des débats «hors les murs». Concrètement, un espace numérique dédié serait accessible depuis le site de l’Assemblée nationale. Les citoyens pourront d’un côté se proposer pour organiser un débat dans un lieu à côté de chez eux. Ils pourront aussi visualiser une carte et un agenda des débats auxquels ils pourront participer.

“Le VoxeBot” par Voxe.org :

Voxe.org souhaite simplifier et renforcer la relation entre la jeune génération et ses représentants. Via le VoxeBot, l’initiative sensibilise et explique à ses utilisateurs les enjeux du débat public et propose des pistes d’engagements adaptées à leurs envies, leurs disponibilités et leur localisation. Les utilisateurs du VoxeBot peuvent ainsi contacter directement leurs députés pour soumettre leurs idées ou leur poser des questions. Cela crée un lien direct entre les millennials et les députés autour des débats en cours.

L’application “Notre député” par Brainlinks :

Sur l’application mobile “Notre député”, le député questionne sur les sujets de son choix ses administrés, qui proposent leurs contributions et votent pour celles des autres participants. Les propositions les plus favorablement soutenues apparaissent sous forme d’un podium : chacun assiste alors à l’émergence d’un consensus, sur lequel peut s’appuyer le représentant politique. La solution de Brainlinks permet de créer l’engagement et de libérer le talent collectif.

“Un outil de vote en ligne sécurisé” par Fluicity :

Fluicity est une plateformes de dialogue et de concertation entre élus locaux et citoyens est désormais disponible pour les députés au niveau des circonscriptions. La startup a également annoncé son intégration avec Votebox, une technologie innovante de vote en ligne sécurisé qui permet à tous les territoires affiliés à Fluicity de lancer des référendums locaux, concertations officielles ou encore des budgets participatifs dans le respect des exigences légales européennes.

Dans cette vidéo, retrouvez les innovations de : Fluicity, Accropolis, Parlement & Citoyens, Kawaa et STIG

 

“Une appli pour faire la loi” par STIG :

Stig permet aux citoyens et aux élus de construire ensemble la volonté générale à l’échelle nationale et dans chaque ville. Il y a trois actions principales sur l’application Stig : proposer une idée, voter pour ou contre les autres propositions et les améliorer avec des amendements. Ainsi, les élus peuvent s’appuyer sur ces idées pour travailler mais aussi proposer les leurs auprès des utilisateurs de Stig afin de recueillir un retour citoyen et enrichissant sur les actions à mener dans leur collectivité.

“La première chaîne parlementaire sur YouTube” par Accropolis :

Accropolis est la première chaîne parlementaire web entièrement dédiée aux moins de 35 ans. Un média qui utilise la puissance des réseaux sociaux pour proposer une nouvelle manière de suivre la politique. Depuis 2 ans, la chaîne propose à son public de suivre les séances de Questions d’Actualité au Gouvernement à l’Assemblée nationale tous les mardi et mercredi, en direct et en version commentée. L’interaction avec les internautes augmente la compréhension des enjeux des sujets soulevés par les députés.

“Une plateforme de pétition législative” par Parlement & Citoyens:

Depuis 2013, la civic tech Parlement & Citoyens expérimente une méthode de rédaction collaborative de la loi afin de restaurer la confiance entre les citoyens et leurs représentants. À l’image de la plateforme “We the people” lancée par Barack Obama aux Etats-Unis, Parlement & Citoyens lance aujourd’hui une application de pétition législative. Elle permettra aux citoyens d’interpeller les parlementaires de la communauté, qui se sont engagés à apporter une réponse publique et argumentée à partir de 5000 votes.

“Assembl, la plateforme d’intelligence collective” par Bluenove :

Assembl est le premier logiciel open source de débat en ligne, au service des acteurs publics, basé sur un forum structuré et argumenté permettant la mobilisation et la co-construction collective de plusieurs centaines ou milliers de contributeurs. La plateforme

permet la concertation des acteurs et décideurs publics portant sur une problématique complexe, sur un temps court (6 à 10 semaines) pour créer de la connaissance nouvelle sous la forme d’un livrable structuré.

“Une plateforme de co-construction de la décision” par Cap Collectif :

Cap Collectif offre une panoplie complète d’applications participatives comme la consultation, le budget participatif ou la votation - sur une plateforme unique. Avec une méthodologie éprouvée par plus de 300 000 citoyens contributeurs, ces outils innovants ouvrent la voie à un grand nombre d’usages, permettant à tous les décideurs de mobiliser l’intelligence collective pour co-construire des solutions effectives aux problèmes de société.

Et enfin, Make.org qui proposait la Question Citoyenne au Gouvernement :

Une fois par semaine, à l’Assemblée nationale, une question citoyenne est posée au

gouvernement. Durant la semaine qui précède la séance, Make.org consulte plusieurs dizaines de milliers de citoyens, qui peuvent ainsi avoir une chance de poser leur question au gouvernement. Les 5 questions citoyennes les plus populaires sont transmises à l’Assemblée, à qui il revient ensuite de concevoir l’attribution des ces questions à un groupe politique différent chaque semaine. .

Certains députés sont largement revenus sur ce qu’ils mettaient en place dans leur circonscription pour améliorer le débat public et la participation des citoyens, comme Pacôme Rupin, qui met en place des ateliers pour discuter avec les citoyens des lois en cours de vote à l’Assemblée nationale, ou également Paula Forteza dont la démarche est de travailler à l’ouverture du parlement sur la société civile par le biais d’outils numériques. Laure de la Raudière et Cédric Villani, quant à eux, ont plaidé pour que les débats scientifiques soient enrichis de contributions citoyennes.

Dans son discours de clôture, le président de l’Assemblée nationale François de Rugy a rappelé son soutien aux initiatives développées par les Civic tech et son souhait d’intégrer certaines d’entre elles dans les discussions des groupes de travail qui vont bientôt se réunir. 

Make.org, qui sera partie prenante du groupe de travail sur la "démocratie numérique et la participation citoyenne”, veillera au respect de cet engagement dans les semaines et mois qui viennent.

Cette soirée était en partenariat avec LCP, Le Drenche et Facebook.

Dans cette vidéo, retrouvez les innovations de : Démocratie Ouverte, Cap Collectif, Voxe.org, Brainlinks et Make.org

Contact
Conditions d'utilisation
Politique de données
Mentions légales