Paroles de citoyens

Christophe

54

 ans

Chef d’entreprise

Cherizy, Eure-et-Loir

Christophe
Il faut améliorer la prise en charge de nos aînés souhaitant rester à leur domicile en favorisant la création d'emplois ruraux
Christophe

Mon entreprise, La Main tendue, est une entreprise de service d’aide à la personne qui intervient exclusivement en zone rurale et péri-urbaine. En milieu rural, l’isolement des personnes âgées est très accentué par l’éclatement des familles, et il n’y a plus de voisinage comme avant, on ne connaît plus le nom de ses voisins. Nous intervenons à domicile pour livrer des repas, domotiser l’habitation (installer des caméras pour la famille, des détecteurs de fumée connectés…), pour du ménage, du repassage, du transport et de l’accompagnement chez le médecin et chez le vétérinaire, mais aussi pour des prestations plus techniques comme l’aide à la toilette, au lever, au coucher…


Je suis un ancien marin, mais j’ai été réformé suite à un accident. J’ai travaillé trois ans dans la presse comme chargé des ventes d’un journal, L’Action républicaine. Le lectorat principal du journal était les personnes âgées, et en étant en contact avec elles, j’ai été frappé par le fait qu’il n’y avait aucune solution pour leur venir en  aide en milieu rural. De grands réseaux de services se sont installés dans les grandes villes, mais le rural a été oublié. 


Notre ambition est de créer un réseau de professionnels à l’échelle nationale. Non seulement nous créons de l’emploi non-délocalisable partout sur le territoire, mais nous répondons à un besoin de maintien à domicile de la personne âgée qui va aller en s’accentuant, car cette population des plus de 65 ans va doubler dans les vingt prochaines années. Nous sommes réellement sur un enjeu sociétal inédit. 


Pour l’instant, nous avons deux entreprises à Cherisy en Eure-et-Loir (1800 habitants). Rien que sur notre zone de chalandise, à 25 km autour de Cherizy, nous avons déjà 350 clients et nous réalisons plus d’1,2 million d’euros de chiffre d’affaires. Nous avons créé une holding pour développer un réseau de franchises en Occitanie, en Nouvelle-Aquitaine, bientôt dans les Alpes-Maritimes, les Yvelines, le Val d’OIse, l’Allier, la Normandie et l’Eure.


J’ai souhaité participer à cette consultation car il y a tellement de choses à faire dans nos territoires périurbains. Si je prends l’exemple de ma commune, grâce à l’engagement de notre maire (sans étiquette partisane), nous avons un médecin, une pharmacie, un kiné, une boulangerie, une banque, un notaire, un restaurant, un bureau de tabac… Tous les commerces tournent et les commerçants vivent très bien, alors que nous sommes juste à côté de Dreux et de tous ses centres commerciaux. C’est une question de volonté politique : quand on veut on peut.


paroles de citoyens

Leurs propositions ont été plébiscitées ou ont suscité le débat. Ils nous ont raconté leur histoire.