Paroles de citoyens

Jean-Marie

42

 ans

Éducateur spécialisé

Morlaix (Finistère)

Jean-Marie
Il faut aider les projets d'habitats inclusifs handicap : un écosystème bienveillant pour des personnes aux besoins un peu extraordinaires
Jean-Marie

J’ai créé l’association TyCaroline avec deux autres éducateurs spécialisés pour porter un projet d’habitat inclusif pour autistes adultes. Nous travaillons avec la mairie de Morlaix, la communauté de communes, le département et la région. L’habitat inclusif est une alternative à la vie en autonomie à domicile et à la vie en collectivité en institution. Cela se développe beaucoup pour les personnes âgées et handicapées. Nous voulons le proposer pour les personnes autistes adultes, dont le nombre est estimé à 700 000 en France (même si seuls 23% d’entre elles sont diagnostiquées, et que seulement 20% de celles-ci bénéficient d’un suivi adapté à leur handicap). 

Nous voulons créer un écosystème bienveillant pour permettre à ces personnes de vivre avec et comme les autres. L’idée est qu’elles aient accès à tous les services (transports, activités socio-culturelles…) et qu’elles bénéficient d’un accompagnement dans leur vie sociale (études, emploi, santé, convivialité, sécurisation du domicile avec la présence d’un intervenant 24h/24…). Nous rencontrons chacun des futurs locataires pour nous adapter à leurs besoins et ne rien leur imposer. Ce type de logement peut servir de tremplin pour accéder ensuite au milieu ordinaire, ou bien devenir un logement définitif. Nous espérons pouvoir ouvrir dans un an.

Ce qui nous manque aujourd’hui, ce sont les soutiens financiers et des aides pour lever les obstacles administratifs. Ces dispositifs, qui fonctionnent bien en Occitanie et dans les Hauts-de-France par exemple, ne sont pas développés équitablement selon les régions.

Paroles de citoyens

Leurs propositions ont été plébiscitées ou ont suscité le débat. Ils nous ont raconté leur histoire.